Lettre d'information

De la culture en Amerique

Editions Gallimard - Broché - 618 pages - Textes en Français

Les Européens reprochent aux États-Unis à la fois leur impérialisme culturel et leur absence de culture. Pour comprendre ce paradoxe, Frédéric Martel a entrepris une grande enquête, sans précédent.

Expédié sous 3 à 6 jours

30,81 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782070779314
Editeur(s) Gallimard
Format Broché
Nb. de pages 618
Langue Français
Dimensions 225 x 140 millimètres

Les Européens reprochent aux États-Unis à la fois leur impérialisme culturel et leur absence de culture. Pour comprendre ce paradoxe, Frédéric Martel a entrepris une grande enquête, sans précédent. À partir d\'archives inédites et de 700 entretiens dans 35 États, il reconstitue la politique culturelle américaine, de John Kennedy à George Bush, décrypte le fonctionnement de la philanthropie, des fondations, du mécénat et met au jour la mission artistique des universités et des communautés.

Un système global et complexe apparaît alors, particulièrement efficace et totalement méconnu : si le ministère de la Culture n\'est nulle part, la vie culturelle est partout. Ce système domine aujourd\'hui le monde parce qu\'il est davantage public qu\'on ne le croit, moins régi par l\'argent qu\'on ne le dit, en perpétuelle mutation et modernisation, il nourrit une vie culturelle profondément démocratique. Structuré par un large secteur à but non lucratif, conforté par d\'innombrables subventions publiques indirectes, porté par des milliers de fondations, animé par les communautés noires et hispaniques, il est d\'une diversité incontestable mais traversé par la vive tension entre l\'art et l\'industrie du divertissement. Ce tableau - riche en nuances - ébranle nos certitudes, il reflète, en miroir, les contradictions, entre mythes et réalités, de notre propre système culturel.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus