Lettre d'information

Turner, peindre le rien

William Turner (1775-1851) - Editions Macula - Ouvrage broché - 136 pages - Textes en Français - Publié en 2003

Pour Lawrence Gowing, Turner est le peintre qui renverse la tradition occidentale (qui l'orientalise, en un sens).

Expédié sous 3 à 6 jours

15,00 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782865890453
Artiste-Genre William Turner (1775-1851)
Auteur(s) Lawrence Gowing
Editeur(s) Macula
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 136
Langue Français
Dimensions 205 x 135
Technique(s) 50 illustrations dont 8 en couleurs
Date parution 2003
Afficher le lien de contact Oui

Il ne s'agit plus de projeter dans la passivité d'une matière un schéma préétabli - figural, compositionnel. Désormais les figures surgissent, sourdent, exsudent d'une incessante cuisine texturelle (19 000 aquarelles) où le fortuit, l'imprévisible sont accueillis et négociés (Gowing : «Il ne laissait jamais perdre un accident»).

Dans sa tension vers l'originel, cet art saisit moins le brouillard qui enveloppe les choses que le brouillage qui les confond : moins le flou atmosphérique que l'indistinction des règnes, des genres, des substances. La peinture opère entre le chaos des textures et le néant des fins dernières, entre le magma primitif et l'Apocalypse - dont Turner cite deux versets pour accompagner son Ange debout dans le soleil (1846) : «L'Ange cria à tous les oiseaux qui volent au zénith : "Venez, ralliez le grand festin de Dieu, pour manger chairs de rois et chairs de capitaines [...] et chairs de tous hommes, libres et esclaves, et petits, et grands !"»

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus