Lettre d'information

La collection Courtauld. Le parti de l'impressionnisme

Impressionnisme - Editions Coédition Paul Holberton, Fondation Louis Vuitton - Ouvrage relié - 346 pages - Textes en Français - Publié en 2019

Le catalogue et l'exposition présentent l'extraordinaire collection d'art impressionniste, qui n'a pas été vu à Paris depuis plus de soixante ans, de l'industriel et mécène anglais Samuel Courtauld (1876-1947), l'un des plus importants collectionneurs du XXe siècle.

2 articles en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

42,65 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9781911300595
Artiste-Genre Impressionnisme
Auteur(s) Sous la direction de Karen Serres
Editeur(s) Coédition Paul Holberton, Fondation Louis Vuitton
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 346
Langue Français
Dimensions 286 x 252
Date parution 2019
Musée Fondation Louis Vuitton, Paris

Catalogue de l’exposition La Collection Courtauld. Un regard sur l'impressionnisme, présentée à la Fondation Louis Vuitton, Paris (7 février - 22 septembre 2019).

Courtauld constitua l'une des plus importantes collections d'art impressionniste au monde. Au cours des années 1920, il rassembla un ensemble exceptionnel de tableaux de tous les plus importants peintres impressionnistes, du chef d'oeuvre de jeunesse de Renoir, La Loge, à la dernière grande toile de Manet, l'emblématique Un Bar aux Folies-Bergère. Sa collection comprenait également Nevermore, le grand nu tahitien de Gauguin, et l'un des plus célèbres tableaux de Van Gogh, Autoportrait à l'oreille bandée, dont ce sera la première présentation à Paris depuis l'exposition organisée en 1955 au musée de l'Orangerie.

Occasion unique de découvrir quelques-unes des plus grandes peintures françaises de la fin du XIXe siècle et du tout début du XXe, l'exposition illustre le rôle pionnier de Samuel Courtauld et son influence dans la reconnaissance de l'impressionnisme au Royaume-Uni. Il joua un rôle fondamental dans la reconnaissance de Cézanne et rassembla le plus grand ensemble d'oeuvres du peintre en Angleterre, dont la Montagne Sainte-Victoire au grand pin et l'une des cinq versions des célèbres Joueurs de cartes.

Après une décennie consacrée à collectionner, il crée le Courtauld Institute of Art and Gallery à Londres auquel il fait don, en 1932, de la majorité de ses chefs-d'oeuvre.

Le catalogue, richement illustré, est l'occasion de publier le résultat de nouvelles recherches sur la personnalité de Samuel Courtauld, son goût, la formation de sa collection et son mécénat des arts en Angleterre. Il permet une réévaluation de ses rapports avec les marchands et autres collectionneurs d'art impressionniste en Europe et aux Etats-Unis pendant l'Entre-Deux-Guerres.

L'exposition réunit une centaine de pièces - essentiellement des peintures mais aussi des oeuvres graphiques-ayant toutes appartenu à Samuel Courtauld et majoritairement conservées à la Courtauld Gallery mais aussi dans différentes collections publiques et privées internationales. Chaque oeuvre a une notice individuelle, accompagnée de détails et d'illustrations comparatives, afin de donner une idée de la richesse de cette collection sans pareil et pourtant encore méconnue.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus