Lettre d'information

Catalogue L'âge d'or de la peinture anglaise. De Reynolds à Turner

Art anglais - Editions Éditions Rmn - Grand Palais - Ouvrage relié - 224 pages - Textes en Français - Publié en 2019

L'exposition du musée du Luxembourg met à l’honneur un moment phare de la peinture anglaise, peu représentée dans les collections publiques françaises. Elle s’ouvre sur un face à face entre Reynolds et Gainsborough qui inaugure cet âge d’or.

> Voir détails de l'exposition

3 articles en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782711874347
Artiste-Genre Art anglais
Auteur(s) Martin Myrone, Cécile Maisonneuve
Editeur(s) Éditions Rmn - Grand Palais
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 224
Langue Français
Dimensions 270 x 230
Technique(s) 150 Illustrations
Date parution 2019
Musée Musée du Luxembourg, Paris

Catalogue de l'exposition L'âge d'or de la peinture anglaise, présentée au Musée du Luxembourg, Paris (11 septembre 2019 - 16 février 2020).

Les années 1760 ont marqué un tournant pour l'art britannique, avec l'ascension triomphante de Joshua Reynolds (1723-1792) et de Thomas Gainsborough (1727-1788), et la fondation de la Royal Academy of Arts.

Reconnus comme les maîtres du portrait, Reynolds et Gainsborough ont rivalisé pour élever le genre à des niveaux d'innovation visuelle et intellectuelle inédits.

Le catalogue s'ouvre par la confrontation des deux peintres, à travers des portraits en pied et des études intimistes, de notables, de membres de la famille royale... Les ambitions intellectuelles et références historiques de Reynolds contrastent alors avec l'instantanéité et l'aisance picturale de Gainsborough.

À eux deux, ils ont redéfini l'art britannique et ont hissé la nouvelle génération vers de nouveaux sommets. Leur influence est explorée à travers une sélection de portraits majeurs réalisés par leurs concurrents ou par leurs disciples, attirés pour la plupart par la nouvelle Royal Academy.

Soutenue par le roi, mais aussi et par les acteurs du commerce et de l'industrie, la peinture britannique s'épanouissait dans une diversité de styles, qui fut perçue par les contemporains comme le signe d'un âge d'or artistique.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus