Lettre d'information

Mirèio Mireille - de Frédéric Mistral illustré par Gustave Fayet

Gustave Fayet (1865-1925) - Editions Actes Sud - Ouvrage relié - 184 pages - Textes en Français - Publié en 21/11/2009

En 1859, Frédéric Mistral publie Mirèio (Mireille), oeuvre poétique universelle. En 1922, Gustave Fayet, collectionneur, mécène et artiste, séjourne à Saint-Rémy de Provence, afin de préparer l'illustration de Mireille. Il travaille sur une édition de 1921 et sélectionne soigneusement les passages qu'il souhaite illustrer. Le parti pris est celui de la Provence et de son paysage car c'est elle son héroïne.

Expédié sous 3 à 6 jours

43,32 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782742787319
Artiste-Genre Gustave Fayet (1865-1925)
Editeur(s) Actes Sud
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 184
Langue Français
Dimensions 380 x 240
Technique(s) 72 illustrations quadri.
Date parution 21/11/2009
Poids 1.448

Pour composer les 72 planches d'illustration, il choisit six passages par chant et, dans leur encadrement gris, il inscrit les extraits de texte correspondants en provençal et en français. Il travaille à l'encre de chine, au pinceau et au bambou.

Certains dessins sont proches de Van Gogh: par exemple, la planche du chant 8e - qui illustre «sonore comme une aire où on dépique l'été» - rappelle La fontaine dans le jardin de l'hôpital à Saint Rémy, fait à l'encre. Van Gogh aime la Provence : il y voit parfois le Japon entre le ciel éclatant et un paysage de neige. Fayet voit aussi cela. Des dessins se rapprochent des grands maîtres de l'estampe japonaise, comme dans les enroulements de vagues en bord de mer du chant 12e. D'autres encore rappellent les illustrations de Goethe par Delacroix, notamment ces hautes flammes de la Saint-Jean du chant 7e.

On n'a jamais su si, à son retour, il a proposé son travail à un éditeur ou, même, à la famille Mistral. Certains de ses dessins ont été utilisés en 1923 par son ami Maurice Guierre, qui en édite des gravures sur bois pour illustrer son Clair Visage de la Provence publié en 1924. Une seule chose est certaine : Fayet a montré son travail, car il est mentionné à plusieurs reprises dans des articles qui lui ont été consacrés.

Quoi qu'il en soit réellement, la publication de ces planches et du texte intégral de Mireille, que Gustave Fayet n'a pu réaliser avant sa mort soudaine en 1925, constitue une rencontre unique de trois grands artistes - Mistral, Van Gogh et Fayet -, unis dans l'éblouissement de la lumière provençale.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus