Lettre d'information

L'art de l'Icône

Histoire de l'art, beau livre, icones - Editions Citadelles & Mazenod - Relié sous coffret - 384 pages - Textes en Français - Publié en 2013

Un livre d'art et d'histoire pour comprendre le rayonnement de cet art millénaire. Les chefs-d'oeuvre des grands musées et des hauts lieux de cet art sacré (églises, monastères). Une étude approfondie qui couvre le monde byzantin, les Balkans, la Russie, Chypre, la Géorgie mais aussi l'Ethiopie et une partie du Proche-Orient.  

Expédié sous 3 à 6 jours

179,15 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782850885648
Artiste-Genre Histoire de l'art, beau livre, icones
Auteur(s) Tania Velmans
Editeur(s) Citadelles & Mazenod
Format Relié sous coffret
Nb. de pages 384
Langue Français
Dimensions 320 x275
Technique(s) 280 illustrations couleurs
Date parution 2013
Afficher le lien de contact Oui

L'ouvrage, qui offre une analyse complète et approfondie de l'art de l'icône, est construit autour de trois axes principaux.

Il rend d'abord compte des qualités artistiques des plus belles icônes exécutées entre le VIe et le XVe siècle et conservées dans le monde entier, la prise de Constantinople en 1453 marquant un tournant à partir duquel fleurit pendant encore quatre siècles, voire jusqu'à nos jours, l'art postbyzanin.

Le deuxième axe concerne ce que l'on appelé "la théologie de l'icône". Il était en effet nécessaire de prendre en compte l'influence qu'ont exercé les textes des Pères de l'Eglise (VIe siècle) sur l'élaboration de l'esthétique de l'icône, et de relier son iconographie aux évangiles, prières et chants liturgiques, ainsi qu'aux commentaires des théologiens.

Pour comprendre l'extraordinaire rayonnement de l'icône, il est également indispensable de savoir en quoi elle diffère des autres catégories d'oeuvres d'art. S'il s'agit d'un objet sacré, l'icône est aussi un objet du culte. Elle exige des prêtres et des fidèles un ensemble de marques de vénération. En somme, l'icône était également un phénomène de société qui avait une fonction précise dans les cérémonies de la cour, les sièges et les batailles.

Mais l'image mobile byzantine signifiait avant tout la présence du représenté, parce qu'elle était censée recevoir les "énergies" de celui ou celle qu'elle figurait. De cette façon l'icône devenait un intermédiaire entre le ciel et le monde des hommes. Enfin, le troisième axe de l'ouvrage s'attache à étudier l'évolution du style et de l'iconographie de l'icône au cours des siècles.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus