Lettre d'information

Who is who chez les Colbert ? La collection d'estampes de Joseph de Colbert

Estampes - Editions Snoeck - Ouvrage broché - 143 pages - Textes en 290 x 230 - Publié en 2019

Le domaine départemental de Sceaux présente la collection d’estampes de Joseph de Colbert illustrant les membres de la célèbre famille. L’occasion de faire la connaissance des membres du “clan” Colbert à la transition des XVIIe et XVIIIe siècles, tout en admirant des chefs-d’œuvre de l’estampe française du Grand Siècle. Une leçon d’histoire et de gravure.

2 articles en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

22,75 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9789461615350
Artiste-Genre Estampes
Auteur(s) Dominique Brême, Maxime Préaud
Editeur(s) Snoeck
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 143
Langue 290 x 230
Date parution 2019
Musée Musée du Domaine Départemental de Sceaux

Catalogue de l'exposition Who is who chez les Colbert ? La collection d'estampes de Joseph de Colbert, présentée au Musée du Domaine Départemental de Sceaux (15 janvier - 21 avril 2019).

Cette collection d’estampes a été réunie par un amateur éclairé et descendant de la famille, Joseph de Colbert.

Cette exposition ouvre l’année dédiée au créateur du Domaine de Sceaux en célébration de son 400e anniversaire. Lorsqu’il acquiert cette propriété en 1670, Jean-Baptiste Colbert est l’un des principaux ministres du Roi-soleil. L’exposition « Who is who chez les Colbert » s’attache à présenter l’ensemble du « clan Colbert », car le « Grand Colbert » n’est pas à l’origine de la fortune familiale. Il fut le membre le plus éminent d’une véritable dynastie de ministres et de grands commis d’Etat. Près d’une cinquantaine de portraits, gravés par les meilleurs artistes de l’époque, reconstituent ainsi l’arbre généalogique d’une famille qui a marqué la charnière des XVIIe et XVII° siècles.

L’exposition revient également sur les techniques anciennes de l’estampe pour révéler cet art si particulier, très apprécié à l’époque pour diffuser les portraits. C’est ainsi que Robert Nanteuil pu avoir le privilège, rare pour un graveur, de dessiner le roi d’après nature. Le visiteur pourra admirer le chef d’œuvre « La Sainte Face », que son auteur Claude Mellan a composé d’un seul trait au burin.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus