Les impressionnistes à Londres

Impressionnisme - Editions Paris Musées - Ouvrage broché - 270 pages - Textes en Français

Les Impressionnistes à Londres raconte l'histoire méconnue des artistes ayant quitté la France pour trouver refuge à Londres durant et après la guerre franco-prussienne et la Commune de Paris.

5 articles en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

35,00 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Ajouter à mes favoris

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis

Noter / écrire un commentaire
Référence LIV_9782759603800
Artiste-Genre Impressionnisme
Auteur(s) Caroline Corbeau-Parsons
Editeur(s) Paris Musées
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 270
Langue Français
Dimensions 287 x 239
Date parution 2018
Musée Petit Palais, Paris

Catalogue de l'exposition Les Impressionnistes à Londres, présentée au Petit Palais, Paris (21 juin - 14 octobre 2018).

Confrontés à la culture et au climat britanniques, ces expatriés exercèrent leur créativité d'une manière nouvelle, saisissant les opportunités que leur offrait la capitale d'un empire en plein essor, restituant dans leurs oeuvres les berges de la Tamise, les parcs verdoyants, les terrains de cricket ou encore les soirées mondaines de la haute société.

Cet ouvrage réunit les artistes majeurs de cette période, Daubigny et Legros arrivés en éclaireurs, puis Monet, Pissarro, Tissot, Sisley et plus tard le jeune Derain. Les sculpteurs Carpeaux et Dalou, rejoints par Rodin, ainsi que ceux qui les soutinrent, mécènes, marchands d'art et artistes britanniques, partagèrent cette expérience anglaise.

Encouragés par quelques collectionneurs audacieux, peintres et sculpteurs ont contribué à faire évoluer la scène artistique anglaise. Leur expérience outre-Manche a pleinement participé à l'extraordinaire épanouissement des arts à Londres et à Paris durant cette période troublée.

L'ouvrage aborde ces relations artistiques franco-britanniques à travers plusieurs aspects : le traumatisme de la guerre et de la Commune pour les artistes français, la trajectoire particulière du peintre James Tissot, les méthodes d'enseignement de Dalou et Lantéri à Londres, ou encore la manière dont les artistes comme Monet et Whistler ont créé des motifs devenus mythiques comme le fameux brouillard londonien.

" De nos jours, les gens voient les brouillards, non parce qu'il y a des brouillards, mais parce que peintres et poètes leur ont appris le charme mystérieux de tels effets. Sans doute y eut-il à Londres des brouillards depuis des siècles. C'est infiniment probable, mais personne ne les voyait, de sorte que nous n'en savions rien. Ils n'eurent pas d'existence tant que l'art ne les eut pas inventés." Oscar Wilde.

Soyez le premier à donner votre avis !