Lettre d'information

Catalogue d'exposition Tomi Ungerer et ses maîtres

Tomi Ungerer - Editions Musées de Strasbourg - Ouvrage broché - 240 pages - Textes en Français - Publié en 01/12/2011

Le catalogue Tomi Ungerer, inspirations et dialogues propose un parcours thématique de trois cents pièces où se côtoient oeuvres graphiques de Tomi Ungerer et chefs- d’oeuvre de l’histoire de l’art.

Produit indisponible

32,23 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782351250945
Artiste-Genre Tomi Ungerer
Editeur(s) Musées de Strasbourg
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 240
Langue Français
Dimensions 260 x 200
Date parution 01/12/2011
Poids 0.840

Catalogue de l'exposition "Tomi Ungerer et ses maîtres, inspirations et dialogues" présentée au musée Tomi Ungerer, Strasbourg (18 novembre - 19 février 2011).

Le contexte franco-allemand dans lequel Tomi Ungerer a grandi lui a permis de découvrir les gravures majeures des maîtres rhénans du Moyen Âge et de la Renaissance, tels Dürer, Grünewald, Baldung Grien, lui apportant des « leçons graphiques » auxquelles il rend hommage dans ses premières compositions ; tout comme plus tardivement, les oeuvres de Doré et les premières lithographies alsaciennes, qui lui ont transmis un goût du détail (Tomi Ungerers Märchenbuch) et des paysages pittoresques.

Dans certains albums de Tomi Ungerer (La Grosse Bête de Monsieur Racine, Les Histoires farfelues de Papaski) ce sont le trait acéré, les scènes de foule et l’accumulation de détails grotesques qui sont empruntés aux dessins satiriques du XIXe et début XXe siècles, notamment de Wilhelm Busch, Daumier ou Albert Dubout.

Le départ de Tomi Ungerer à New York et ses rencontres avec les directeurs artistiques des agences et des principales revues (Village Voice, New York Times etc.) l’ont amené à regarder Savignac, André François et les cartoonists du New Yorker, dont on décèle l’influence dans l’utilisation de ses aplats colorés, dans l’efficacité des slogans de ses affiches publicitaires ou dans ses dessins satiriques qui critiquent la société américaine (The Party, etc.).

D’autres filiations sont enfin à relever, Ungerer citant des œuvres de ses aînés (les Poupées de Bellmer), s’appropriant des techniques de certains (collages de Ernst ou Heartfield), détournant des sujets (Grandville, Steinberg).

Différents essais montrent comment Ungerer explore toutes les voies tracées par ses prédécesseurs et revisite l’histoire de l’art.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus