Lettre d'information

Catalogue d'exposition Jean-Louis Forain au Petit-Palais

jean-Louis Forain (1852-1931) - Editions Paris Musées - Ouvrage broché - Textes en Français - Publié en 27/03/2011

Jean-Louis Forain, peintre de moeurs, met en relief les dessous de la société parisienne de La Belle Epoque aux Années Folles. Avec plus de deux cents huiles, aquarelles, pastels, gravures et dessins, le
Petit Palais dévoile une aventure artistique des plus fécondes depuis la jeunesse du plus incisif des impressionnistes jusqu’à l’expressionnisme des dernières années.

Produit indisponible

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782759601554
Artiste-Genre jean-Louis Forain (1852-1931)
Editeur(s) Paris Musées
Format Ouvrage broché
Langue Français
Dimensions 300 x 240
Date parution 27/03/2011
Poids 1.373
Afficher le lien de contact Oui

Catalogue de l'exposition "Jean-Louis Forain, la comédie parisienne" présentée au Petit-Palais, Paris (10 mars - 5 juin).

Caricaturiste le plus célèbre de la Belle Epoque, Jean-Louis Forain (1852-1931) est un artiste sans complaisance.

En digne successeur de Daumier, ses caricatures de moeurs et ses satires politiques se partagent la “une” du Courrier Français, du Figaro, de L’assiette au beurre ou de L’Opinion. Son trait incisif s’est ainsi promené sur des milliers de feuilles blanches qui manifestent ses convictions, ses impressions, l’instantané d’une actualité.

Forain, qui mène à ses débuts une vie de bohème en compagnie de Rimbaud et Verlaine, se lie avec de nombreux écrivains, en particulier Huysmans, tandis que ses oeuvres influencent une nouvelle génération d’artistes et non des moindres : le jeune Picasso copie la signature de Forain sur ses carnets, et Toulouse-Lautrec déclare : « Je ne suis d’aucune école ; je travaille dans mon coin. J’admire Degas et Forain ».

Cet observateur militant s’engage dans les années 1870 aux côtés des Impressionnistes. Au café Guerbois et à La Nouvelle Athènes, le tout jeune homme assiste aux discussions enflammées menées par Manet et Degas sur la lumière et la couleur. Il participe à quatre expositions du groupe entre 1879 et 1886.

En « Guetteur de vérité », Forain dévoile avec précision les dessous scandaleux de la société de son temps. Il n’évite pas sur certains sujets les pires errements, comme sur celui de l’Affaire Dreyfus. D’un caractère entier, l’homme, l’artiste rend compte, parfois avec cruauté, des orages qui bouleversent la IIIe République. Quant à la guerre de 1914-18, elle lui donne une nouvelle cause à la mesure de sa fougue. Enfin, dans les Années 20, septuagénaire il est encore plus audacieux et retranscrit par des coups de pinceaux rapides et puissants l’atmosphère endiablée de ces Années Folles.

Le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris souhaite faire découvrir ou redécouvrir au public un peintre et un caricaturiste audacieux à la charnière des deux siècles. La Dixon Gallery & Gardens de Memphis, aux Etats-Unis, prolongera cet hommage mérité.

 

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus