Lettre d'information

La soie et le canon, France-Chine (1700-1860)

Editions Gallimard - Ouvrage broché - 240 pages - Textes en Français - Publié en 21/06/2010

L'exposition met en lumière les relations franco-chinoises entre ces deux dates - 1700/1860 - et montre l'évolution du regard porté sur cet Extrême-Orient lointain qui suscita tour à tour fascination et rejet, en s'appuyant sur la présentation d'objets et documents prestigieux prêtés par de grands musées dont le musée national des arts asiatiques Guimet, partenaire associé au projet.

Expédié sous 3 à 6 jours

37,54 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782070129492
Editeur(s) Gallimard
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 240
Langue Français
Dimensions 305 x 230
Technique(s) 170 illustrations
Date parution 21/06/2010

Catalogue de l'exposition "La soie et le canon, France-Chine (1700-1860)" présentée au château des ducs de Bretagne, musée d'histoire de Nantes (26 juin - 7 novembre 2010).

En octobre 1700, L’Amphitrite, premier navire français à commercer avec la Chine, revient en France et c’est à Nantes, grand port de commerce colonial, qu’il vend sa cargaison : thé, soie, porcelaine, nacre, ivoire, panneaux laqués… Cette première arrivée massive d’objets et produits nourrit une véritable fascination pour la culture chinoise.

C’est ainsi que se développe en France « un goût pour la Chine » dont on a oublié l’ampleur. Il est alimenté par les Jésuites présents à la cour de Chine. L’Europe devient sinophile. Artistes et artisans produisent dans le goût chinois. Jusqu’à la fin du 18e siècle, ce commerce au volume marginal mais dont l’influence se révèle marquante, est dominé par les Chinois qui dictent leurs conditions aux Occidentaux. Ces derniers n’arrivent cependant pas à introduire en retour leurs produits commerciaux.

La Chine attire de plus en plus les convoitises et peu à peu, « le mythe » s’écorne. Les guerres de l’Opium au 19e siècle, avec en point d’orgue le sac du Palais d’été à Pékin en 1860, achèvent la bascule du rapport économique au profit des Européens et participent au déclin de l’Empire du Milieu.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus