Lettre d'information

Yves Chaudouët

’Yves Chaudouët - Editions Actes Sud - Ouvrage relié - 216 pages - Textes en Français - Publié en 01/03/2010

Première monographie exhaustive d’Yves Chaudouët, retraçant 25 années de création. Ce livre, initié à l’occasion de l’exposition “Panoramique” (2008), est une invitation à revenir sur tout le travail de l’artiste.

Expédié sous 3 à 6 jours

40,38 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782742773435
Artiste-Genre ’Yves Chaudouët
Editeur(s) Actes Sud
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 216
Langue Français
Dimensions 260 x 220
Date parution 01/03/2010
Poids 1.076

Comme on le dit de plus en plus communément, l’oeuvre d’Yves Chaudouët est arrivée à “mi-parcours”. Pourtant, elle ne cesse de rebondir encore, de flâneries en digressions constantes.

Chaudouët, qui s’illustre d’abord dans la peinture, entame en 1974 une pratique du monotype qu’il n’arrêtera jamais et réalise des photographies, des vidéos et des pièces sonores, avant de se focaliser plus récemment sur des pièces interprétées par des comédiens.

Cette trajectoire semble bien commune aux artistes nés à la fin des années cinquante ; il serait toutefois vain de chercher dans son parcours la trace des évolutions de l’art de son époque. Lorsque, dix ans plus tard, l’abstraction picturale connaît son heure de gloire, Chaudouët se voit en peintre néoclassique, à la nuance près que la toile, à l’instar de la plaque de métal servant à produire ses monotypes, est le miroir de son univers introspectif.

A partir des années quatre-vingt-dix, il commence un travail d’aquarelle, que l’on pourrait une fois de plus rapprocher des monotypes, et surtout un travail de l’image photographique et vidéo, lequel ne fait que reprendre ses obsessions picturales.

L’oeuvre de l’artiste pourrait alors être lue comme une des seules aujourd’hui à traiter de la nature avec autant d’insistance, à l’heure où sa survie devient problématique. Or, le travail de Chaudouët, pour être enfin perçu dans ses implications essentielles, ne peut se réduire à un tel thème.

C’est que, chez cet artiste, l’aspect visuel est régi par un récit fragmenté et codé qui ne retrouve son sens qu’en le lisant dans son ensemble, comme un long journal littéraire séquencé en épisodes cachés dans un jardin imaginaire. De même qu’il y existe une logique monotypique chez Chaudouët, c’est de celle de la voix dont il sera question ici.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus