Lettre d'information

Giacometti / Sugimoto - En scène

Hiroshi Sugimoto, Alberto Gaicometti - Editions Fondation Giacometti / Fage - Ouvrage relié - 114 pages - Textes en Bilingue Français / English - Publié en 2024

Le catalogue met en évidence la proximité des recherches du sculpteur Giacometti et du photographe japonais Sugimoto à travers une reconstitution d'une scène de théâtre Nô, entre apparitions et réalité.

Expédié sous 3 à 6 jours

22,75 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782849757727
Artiste-Genre Hiroshi Sugimoto, Alberto Gaicometti
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Fondation Giacometti / Fage
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 114
Langue Bilingue Français / English
Dimensions 235 x 170
Date parution 2024
Musée Fondation Giacometti, Paris

Catalogue de l'exposition "Giacometti / Sugimoto - En scène", présentée à la Fondation Giacometti, Paris (5 avril - 23 juin 2024).

"En 2013, le Museum of Modern Art, à New York, m’a chargé de photographier son jardin de sculptures, lequel, conçu par Philip Johnson, abrite de nombreux chefs-d’œuvre de la sculpture moderniste. J’ai décidé d’aborder cette commande en adoptant l’approche floutée que j’avais utilisée pour ma série « Architecture ». Parmi ces nombreux chefs-d’œuvre, le premier à avoir attiré mon attention a été une sculpture de Giacometti.
Une œuvre filiforme, comme si ce corps n’avait plus de chair, mais qui exprimait bien un mode d’être « extrême », correspondant à ce que je voulais rendre avec mon approche de la photographie.

J’ai donc photographié cette sculpture à deux reprises, une fois en plein jour, une autre au crépuscule. Selon moi, elle évoquait l’image de deux personnages du théâtre nô. Le nô parle des âmes mortes qui reviennent à la vie et deviennent visibles. Dans le maejite (la première partie d’une pièce de théâtre nô), les morts prennent forme humaine et se lamentent sur leur propre disparition. Dans le nochijite (deuxième partie), les fantômes des morts apparaissent à nouveau et exécutent une danse triste et amère parce qu’ils ne parviennent pas à trouver le repos dans leur tombe. Dans la représentation théâtrale, on entrevoit les morts, avec un degré de réalité qui dépend non seulement de la puissance de l’interprétation, mais aussi, dans une large mesure, des capacités d’imagination du spectateur.

En photographiant la sculpture de Giacometti, j’ai eu l’impression d’assister à un drame nô, car, dans le nô, le passé renaît en tant que présent. Inspiré par elle, j’ai photographié d’autres sculptures dans le jardin." Hiroshi Sugimoto. Octobre 2023


SOMMAIRE

Présence passée
Hiroshi Sugimoto

Giacometti et la scène du nô
Hiroshi Sugimoto

Confessions d’un masque
Hiroshi Sugimoto

Koyane No Mikoto
Hiroshi Sugimoto

Comme la mer absorbant ses lames
Françoise Cohen

Cadrer l’espace, viser le temps
Cécilia Brasch

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus