Lettre d'information

Giacometti / Dalí - Jardins de rêves

Giacometti / Dalí - Editions Fage / Institut Giacometti - Ouvrage relié - Textes en Bilingue Français / English - Publié en 2022

Giacometti et Dalí, membres du groupe surréaliste, fréquentent les mêmes cercles au début des années 1930. L'échange entre eux est vif, intellectuel, créatif, et leurs œuvres entrent dans un dialogue fécond. Ce catalogue met en lumière leur amitié ainsi que leur goût commun pour l’exploration d’espaces rêvés.

Expédié sous 5 à 10 jours

26,54 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782849757345
Artiste-Genre Giacometti / Dalí
Auteur(s) Serena Buccalo-Mussely, Philippe Buttner
Editeur(s) Fage / Institut Giacometti
Format Ouvrage relié
Langue Bilingue Français / English
Dimensions 210 x 170
Date parution 2022
Musée Institut Giacometti, Paris

Catalogue de l'exposition Giacometti / Dalí - Jardins de rêves, présentée à la Fondation Giacometti, Paris (13 décembre 2022 - 8 avril 2023).

Jardins de rêves explore ainsi les liens profonds qui existent entre les toiles oniriques de Dalí et les sculptures énigmatiques de Giacometti, habitées par une même recherche autour de la sexualité, du paysage et du songe.

L'Institut Giacometti présente ici pour la première fois la reconstitution du Projet pour une place. Installation de grande ampleur, ce chef-d’œuvre élaboré en 1931 illustre la conception du jardin que partagent Giacometti et Dalí et leur goût pour les formes ainsi que les images ambigües. Des prêts exceptionnels montrent également les échos de cette thématique dans les peintures, sculptures et dessins des deux artistes : La Vache spectrale (1928, Centre Pompidou, Musée national d’Art moderne), La Mémoire de la femme-enfant (1929, Musée Reina Sofia, Madrid), Ensemble masochiste (1931, collection privée) et Femme à tête de roses (1935, Kunsthaus, Zürich).

« Les affinités sont nombreuses entre les deux hommes dont les œuvres se répondent sur bien des aspects dès la fin des années 1920, tous deux attachés à une expérience radicale de vision et d’exploration des pulsions, habités par une même recherche autour du paysage, de la sexualité et du songe. Après leur rencontre, ce jeu de regard croisé s’intensifie, à la mesure de l’estime stimulante qu’ils éprouvent l’un pour l’autre et qui traverse les différentes crises que rencontre le mouvement surréaliste. » Émilie Bouvard, commissaire d'exposition.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus