Lettre d'information

Toulouse 1300-1400. L'éclat d'un gothique méridional

Les arts à Toulouse en 1400 - Editions Musée de Cluny / Réunion des Musées Nationaux - Broché avec rabats - 320 pages - Textes en Français - Publié en 2022

Au 14e siècle, Toulouse compte parmi les plus grandes villes de France. L'exposition, et son catalogue, dressent un état des lieux inédit de la création dans la cité languedocienne à cette époque.

• Voir détails de l'exposition

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782711875016
Artiste-Genre Les arts à Toulouse en 1400
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Musée de Cluny / Réunion des Musées Nationaux
Format Broché avec rabats
Nb. de pages 320
Langue Français
Dimensions 280 x 210
Technique(s) 240 illustrations
Date parution 2022
Musée Musée de Cluny , Paris

Catalogue de l'exposition Toulouse 1300-1400. L'éclat d'un gothique méridional, présentée au musée de Cluny, Paris (18 octobre 2022 - 22 janvier 2023).

À la fin du XIIIe siècle, la ville de Toulouse entame une brillante page de son histoire, dans un contexte de relative stabilité politique. Le dynamisme démographique et économique est fort ; la vie intellectuelle se développe, grâce à la présence des collèges et de l’université ; de nombreuses communautés religieuses impriment profondément leur marque dans l’espace urbain.

Au XIVe siècle, Toulouse est une des villes qui comptent dans le royaume de France, mis à l’épreuve par la Peste Noire et la guerre de Cent Ans. A partir de l’installation de la papauté à Avignon en 1305, un grand nombre de prélats sont originaires du Languedoc. Soucieux de laisser un souvenir d’eux-mêmes tout autant que de favoriser leur région natale, ils font édifier et décorer chapelles ou collégiales. Les ordres mendiants – Cordeliers, Jacobins, Augustins et Carmes – et l’université, en plein essor, sont des acteurs importants de la commande architecturale ou de la production de manuscrits, dont beaucoup sont luxueusement enluminés. Les commandes des élites locales laïques permettent le développement d’un habitat raffiné.

Objets précieux ou sculptures funéraires et découvertes archéologiques récentes contribuent à lever le voile sur la vie des Toulousains à cette époque. Toulouse s’affirme comme capitale régionale et artistique, lieu de rencontre privilégié entre l’art gothique venu du nord, la culture méridionale et de multiples apports extérieurs. Riches de ces confrontations, peintres, sculpteurs, orfèvres, enlumineurs produisent alors un art original qui rayonne rapidement sur de vastes territoires.

Grâce aux récentes recherches menées parallèlement dans différentes disciplines, cet ouvrage, abondamment illustré et commenté, permet de dresser un état des lieux tout à fait inédit sur la création à Toulouse au XIVe siècle et de réévaluer enfin la place de cette belle cité comme l’un des grands foyers artistiques de la période.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus