Lettre d'information

Georges Tardif (1864-1933), architecte du paysage

Georges Tardif - Editions Snoeck / Musée de l'Hôtel-Dieu - Ouvrage broché - 96 pages - Textes en Français - Publié en 2022

Architecte et artiste prolifique, Georges Tardif a laissé une œuvre empreinte d’une grande diversité de techniques : aquarelle, dessin, géométrie et perspective. Il a côtoyé les peintres néo-impressionnistes et notamment Maximilien Luce tout en conservant un style très personnel.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

18,96 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9789461616715
Artiste-Genre Georges Tardif
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Snoeck / Musée de l'Hôtel-Dieu
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 96
Langue Français
Dimensions 270 x 210
Date parution 2022
Musée Musée de l'Hôtel-Dieu, Mantes-la-Jolie

Catalogue de l'exposition Georges Tardif (1864-1933), architecte du paysage, présentée au Musée de l'Hôtel-Dieu, Mantes-la-Jolie ((15 octobre 2022 - 3 avril 2023).

Gravitant dans les cercles d‘avant-garde, il transcrit les vues de la banlieue parisienne et de la butte Montmartre dans des teintes chaleureuses. Ses paysages cachent aussi une science de la géométrie et des mathématiques hors pair et unique en son genre.

Le catalogue rétrospectif et biographique restitue l’ensemble de son œuvre de façon chronologique et donne à voir son évolution picturale, la variété des sujets représentés et profondément marqués par la géométrie et les mathématiques.

En 1880, Georges Tardif entre à l'École nationale supérieure des arts décoratifs où il se lie d'amitié avec Jules Antoine. Puis il entre à l'Académie de Charles Suisse. Il y rencontre Maximilien Luce et Léo Gausson. Il est employé dans l'atelier de l'architecte Albert Besnard pour participer, entre autres, aux dessins des monographies de l'église et de l'abbaye de Saint- Georges de Boscherville (Seine-Maritime) et Saint-Germer de Fly (Oise). Il rencontre Émile-Gustave Cavallo-Péduzzi dans cet atelier. Ils fréquentent les soirées du Chat Noir et du Théâtre-Libre où ils retrouvent leurs amis artistes : le graveur Frédéric Jacque4, les peintres Henri-Gabriel Ibels, Hippolyte Petitjean, Augustin Grass-Mick, le dessinateur-humoriste Henry de Saint-Alary et le sculpteur Alexandre Charpentier.
En 1885, il entre à l'École des beaux-arts de Paris dans la section architecture du professeur Eugène Train. En même temps il suit les cours à l'atelier du peintre Jean-Léon Gérôme. En 1887, 1895 et 1896, il participe, en qualité d'architecte, au Salon des artistes français. En 1890, il participe à l'Exposition Lyonnaise des beaux-arts.



Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus