Lettre d'information

Antoine Coypel, d'Homère à Virgile - Le théâtre de Troie

Antoine Coypel - Editions Liénart / Musée des Beaux-Arts de Tours - Ouvrage broché - Textes en Français - Publié en 2022

Peintre majeur de la fin du XVIIe et du début du XVIIIe siècle, Antoine Coypel (Paris, 1661-1722) connut une brillante carrière officielle de peintre d'histoire sous les règnes de Louis XIV et la régence du duc d'Orléans.

> Voir détails de l'exposition

21,80 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782359063547
Artiste-Genre Antoine Coypel
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Liénart / Musée des Beaux-Arts de Tours
Format Ouvrage broché
Langue Français
Dimensions 280 x 230
Date parution 2022
Musée Musée des Beaux-Arts de Tours

Catalogue de l'exposition Le théâtre de Troie. Antoine Coypel, d'Homère à Virgile, présentée au Musée des Beaux-Arts de Tours (22 janvier - 18 avril 2022).

L'exposition et le catalogue s’attachent à remettre à l’honneur cet artiste, aujourd’hui tombé dans un relatif oubli. Aucune exposition monographique concernant Coypel n’a vu le jour jusqu’à présent, mais la connaissance de l’artiste a été récemment enrichie grâce à l’apparition sur le marché de l’art d’oeuvres inédites, à la redécouverte de tableaux que l’on croyait perdus et à la restauration de décors monumentaux.

Membre de l'Académie royale de peinture et de sculpture, peintre ordinaire du duc d'Orléans en 1685, il participe à la plupart des chantiers royaux et connaît la consécration à la fin de sa vie en recevant la charge de directeur de l'Académie royale en 1714, suivie du titre envié de Premier peintre du roi de 1716 à sa mort.

Sans prétendre à l’exhaustivité, l’exposition est une invitation à redécouvrir la personnalité attachante et la carrière prolifique d’Antoine Coypel, ainsi que les grands textes de l’Antiquité, d’Homère et de Virgile, ayant nourri son inspiration.

Autour de La Colère d’Achille et des Adieux d’Hector et Andromaque de Tours, une cinquantaine d’oeuvres des XVIIIᵉ et XIXᵉ siècles (tableaux, estampes, dessins, sculptures, objets d’art et planches gravées) sont réunies, grâce au prêt exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France, du château de Versailles, des musées du Louvre, de Rennes, d’Angers, d’Arles, du Mobilier national et de l’École des Beaux-Arts de Paris.

Point d’orgue de l’exposition, la galerie d’Énée du Palais-Royal, chef-d’oeuvre d’Antoine Coypel aujourd’hui disparu, renaît au travers d’estampes spectaculaires de la Bibliothèque nationale de France.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus