Lettre d'information

British Stories - Conversations entre le musée du Louvre et le musée des Beaux-arts de Bordeaux

Peinture anglaise - Editions Snoeck / MBA de Bordeaux - Ouvrage broché - 32 pages - Textes en Français

Les collections d'art britannique du musée des Beaux-Arts de Bordeaux, l'un des rares musées de région riche de ce patrimoine, forment un corpus cohérent d'une trentaine de tableaux, dessins, estampes et sculptures. L’occasion de les découvrir au sein d’une exposition inédite ...

2 articles en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

9,00 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9789461616302
Artiste-Genre Peinture anglaise
Auteur(s) Sophie Barthélémy, Sandra Buratti-Hasan, Guillaume Faroult
Editeur(s) Snoeck / MBA de Bordeaux
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 32
Langue Français
Dimensions 265 x 210
Technique(s) 20 illustrations
Musée Musée des Beaux-arts de Bordeaux

Catalogue de l'exposition British Stories, présentée au Musée des Beaux-arts de Bordeaux (jusqu'au 19 septembre 2021)).

Cette collection sera exposée aux côtés de huit chefs-d'oeuvre prêtés exceptionnellement par le musée du Louvre, partenaire de cette Année britannique au musée.

Une part importante de cette exposition est consacrée à l'art du portrait, domaine dans lequel excellaient les peintres britanniques depuis le XVIe siècle. Les maîtres du genre sont représentés, à commencer par Anton van Dyck qui contribua au renouvellement des codes de l'art du portrait comme en atteste le modello de son Double portrait de Charles-Louis de Simmeren et du prince Rupert de Palatinat, neveux du roi (musée des Beaux-Arts de Bordeaux).

Suivent ensuite Joshua Reynolds, représenté par son célèbre Master Hare (musée du Louvre) et par plusieurs portraits saisissants (dont Richard Robinson, évêque d'Armargh, musée des Beaux-Arts de Bordeaux), mais aussi Allan Ramsay et Gilbert Stuart, auteurs de merveilleux portraits féminins. Ce tour d'horizon du portrait britannique culmine avec celui de John Hunter, par Thomas Lawrence (musée des Beaux-Arts de Bordeaux).

Dans le domaine de la peinture d’Histoire, l’exposition réserve une belle place à des artistes peu représentés en France : James Ward, Benjamin West et Johan Zoffany, représentés par de grands tableaux à thématiques mythologiques. Notons également la représentation du genre typiquement anglo-saxon de la « conversation piece » (portrait narratif de groupe) ainsi que celle du paysage, incarné par des œuvres atypiques conçues en réaction au courant du Sublime (John Martin, Macbeth et les trois sorcières, musée des Beaux-Arts de Bordeaux).

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus