Lettre d'information

Voyage en couleurs - Mac Orlan et les peintres

Pierre Mac Orlan - Editions Lienart / Musée de la Seine-et-Marne - Ouvrage broché - 150 pages - Textes en Français - Publié en 2020

Ce livre évoque les rapports que l'écrivain Pierre Mac Orlan (1882-1970) entretenait avec la peinture, les peintres qu'il a rencontrés et sur lesquels il a écrit et/ou avec lesquels il s'est lié d'amitié.

22,75 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782359063202
Artiste-Genre Pierre Mac Orlan
Auteur(s) Evelyne Baron, Bernard Baritaud, Philippe Blondeau, Claudine Brelet
Editeur(s) Lienart / Musée de la Seine-et-Marne
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 150
Langue Français
Dimensions 290 x 220
Date parution 2020
Musée Musée de la Seine-et-Marne

Catalogue de l'exposition Voyage en couleurs. Mac Orlan et les peintres, présentée musée départemental de Seine-et-Marne, Saint-Cyr-sur-Morin (13 septembre - 20 décembre 2020).

Jeune homme, Pierre Dumarchey, dit Mac Orlan, voulait être peintre. Sa carrière débute modestement par un travail de commande : peindre au pochoir les murs blancs de la prochaine Exposition internationale.
Pour être délivré des soucis matériels et pouvoir s'adonner à la peinture, il travaille comme correcteur d'imprimerie, notamment pour L'Intransigeant ou La Dépêche de Rouen. C'est dans les bars à matelots, mais aussi à Bruges et Zeebrugge, que son inspiration se nourrit. En 1905, il réalise les illustrations de Monsieur Homais voyage de Robert Duquesne, qu'il signe pour la première fois du nom de Mac Orlan.

Mais la peinture se vend mal. Il se fait alors engager par une dame-écrivain à la recherche d'un nègre pour écrire des romans inspirés de ses voyages. Avec elle, il se rend à Naples et Palerme. De retour à Montmartre en 1907, il gagne sa vie en écrivant des ouvrages érotiques, des romans et contes humoristiques, illustrés par lui-même, ou des romans d'aventures. Si après 1920, l'écrivain à succès a définitivement chassé le fantôme du peintre famélique, tout au long de sa carrière d'écrivain Mac Orlan n'aura de cesse de s'intéresser à la peinture des autres, célèbres ou non : Courbet, Grosz, Pascin, Sevellec, Toulouse-Lautrec, Vlaminck... Il leur consacre pas moins de 180 textes.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus