Lettre d'information

Ugo Schiavi - Et in Arcadia...

Ugo Schiavi - Editions Snoeck / Musée des Beaux-Arts d'Orléans Orléans - Ouvrage broché - 118 pages - Textes en Français - Publié en 2019

Le Musée des Beaux-Arts d'Orléans Orléans invite le public au coeur du chantier des sculptures du XIXe siècle. Malmenées par l’histoire, évacuées durant les guerres et déplacées au gré des déménagements, les plâtres, marbres et terres cuites sont restés depuis des décennies à l’abri des regards dans un état toujours plus fragmentaire.

17,06 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9789461615817
Artiste-Genre Ugo Schiavi
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Snoeck / Musée des Beaux-Arts d'Orléans Orléans
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 118
Langue Français
Dimensions 240 x 170
Date parution 2019
Musée Musée des Beaux-Arts d'Orléans Orléans

Catalogue de l'exposition Ugo Schiavi - Et in Arcadia..., présentée au Musée des Beaux-Arts d'Orléans Orléans (13 avril 2019 - 13 juillet 2019).

Artiste du fragment, le sculpteur Ugo Schiavi offre dans une carte blanche un dialogue entre sa pratique contemporaine et un chantier d’étude et de restauration des collections évoquant sa propre démarche.

L'inscription "Et in Arcadia [ego sum]" ("Moi, la mort, je vis aussi en Arcadie") que des bergers de la mythique cité trouvent sur un tombeau dans les Bucoliques de Virgile leur rappelle que, même dans un pays idéal, nul n'échappe au destin des mortels.

Ce sujet, qui a souvent inspiré les artistes, renvoie à une autre réalité : même dans un musée dont le devoir est de conserver les oeuvres inscrites à l'inventaire et de les transmettre aux générations futures, nul tableau ou sculpture n'échappent aux aléas du temps.

Cette part d'ombre des institutions, cachée dans le secret des réserves, est commune à l'ensemble des musées de France et d'ailleurs, soumis tout au long du XXe siècle aux secousses de l'histoire autant que de l'Histoire du goût.

Alors que le MBA d'Orléans commence un chantier d'évaluation et de restauration de ses sculptures du XIXe siècle, le public a été invité à découvrir cet envers des collections qui pose la question de l'état esthétique acceptable d'une oeuvre, témoignage à la fois de la pensée de son auteur et de l'histoire matérielle de l'objet.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus