Lettre d'information

Les propos sur la peinture du moine Citrouille-amère

Editions Plon - Ouvrage broché - 250 pages - Textes en Français - Publié en 25/01/2007

Par sa forme et sa composition, ce traité de Shitao qui date de 1705 environ, est un ouvrage qui se présente extérieurement comme un manuel de peinture.

Produit indisponible

24,17 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782259205238
Editeur(s) Plon
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 250
Langue Français
Dimensions 251 X 161
Date parution 25/01/2007
Poids 0.495

Composé de 18 chapitres analytique, l'oeuvre propose une réflexion philosophique sur la création au sens large du mot. Il s'agit d'abord de rappeler que le geste créateur de l'homme ne saurait être séparé du principe qui préside à la création de l'univers.

La création en marche désignée sous le nom de TAO (la voie) provient du souffle primordial, symbole de la pure unité qui se manifeste à nos yeux en se divisant lui-même en deux souffles vitaux complémentaires : le YIN et le YANG, lesquels à leur tour, par leur interaction, engendrent les dix mille êtres. Shitao fonde sa pensée hors du temps, au-delà des oeuvres et des écoles: il ne s'occupe ni des peintres, ni des peintures, mais du peintre et de la peinture, ou plus exactement de l'acte du peintre. D'où cette confiance en la nature harmonieuse du monde. A tous les siècles de son existence, l'homme peut communier avec le mystère de la nature, du cosmos, et les objets qu'il lui arrive de créer lui-même ne font que contribuer à la marche du TAO. Il sera d'autant mieux créateur qu'il saura soumettre son oeuvre, tous ses gestes, au vaste mouvement du souffle-Esprit.

Ce texte est dense et riche, car il tire sa substance des sources les plus diverses - d’une part, la vaste littérature des peintres, et de l’autre, les classiques de la pensée taoïste, confucéenne et bouddhique - mais il use d’un langage extrêmement précis et rigoureux, comme Pierre Ryckmans le montre dans les commentaires dont il accompagne chacun des dix-huit chapitres de sa traduction.

Le traité de Shitao n’offre pas seulement la meilleure des introductions à l’esthétique picturale chinoise, il présente aussi la méditation originale d’un peintre de génie qui, appuyé sur l’expérience d’une vie, se pose les questions fondamentales : pourquoi peindre ? Comment peindre ?

Sa réponse éclaire les liens qui unissent la création picturale à la création cosmique, et après avoir inspiré artistes et esthètes chinois, la pensée de Shitao est venue maintenant stimuler la réflexion d’un nombre croissant de lecteurs occidentaux.

> Lire article associé

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus