Lettre d'information

Le retable de l'Annonciation d'Aix

Barthélemy d’Eyck - Editions Faton - Ouvrage relié - 208 pages - Textes en Français - Publié en 2024

La merveilleuse peinture de l’Annonciation, conservée à Aix-en- Provence dans l’église de la Madeleine et réalisée en 1443-1444, formait le centre d’un retable qui dominait l’autel fondé par le drapier Pierre Corpici pour sa sépulture, à l’entrée du choeur de la cathédrale Saint-Sauveur.

Expédié sous 3 à 6 jours

27,49 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782878443400
Artiste-Genre Barthélemy d’Eyck
Auteur(s) Christian Heck
Editeur(s) Faton
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 208
Langue Français
Dimensions 250 x 200
Technique(s) 100 illustrations
Date parution 2024

Dans les trois premières décennies du XXe siècle, la réapparition des panneaux représentant Isaïe et Jérémie révèle qu’ils constituaient les faces internes des volets du retable tandis que, plus tard, la recherche permet de mettre un nom sur l’auteur de ce dernier : Barthélemy d’Eyck, formé dans le monde flamand, devenu peintre en titre du roi René, installé en Provence, et auteur entre autres des sublimes miniatures des romans écrits par le souverain.

Mais alors que l’identification de l’artiste a fait l’objet d’un nombre considérable de publications, il manquait jusqu’à ce jour une étude d’ensemble de la signification profonde du retable. Les figures d’Isaïe et de Jérémie, sur les volets, éclairent d’une nouvelle façon cette scène de l’Annonciation qui n’exprime pas, comme on l’a longtemps cru, une confrontation entre la vérité du Nouveau Testament et ce qui serait l’obscurité de l’Ancien, mais qui affirme au contraire la plénitude d’un accord profond entre une prophétie et son accomplissement. Cet ouvrage présente une analyse précise de toutes les facettes de l’iconographie du retable qui, pour la première fois, est compris dans sa totalité.

Au moment où la recherche confirme la place centrale de Barthélemy d’Eyck dans la peinture du XVe siècle, cette réflexion apporte un regard entièrement neuf sur l’oeuvre d’un peintre qui met sa liberté d’invention au service de l’accord de la forme et du sens.

Christian Heck est professeur émérite d’histoire de l’art à l’université de Lille, ancien membre senior de l’Institut universitaire de France (Chaire d’iconographie médiévale), conservateur en chef honoraire du musée Unterlinden à Colmar.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus