Lettre d'information

Jean-Auguste Marembert. L'envouteur envouté

Jean-Auguste Marembert - Editions Liénart - Ouvrage relié - 392 pages - Textes en Français - Publié en 2019

Ce livre, comme l'écrit son auteur, « est tout entier une longue introduction à la personnalité et à l'oeuvre de Jean Marembert ». Quarante ans de recherches, de conversations et de regards échangés avec les oeuvres pour exhumer le souvenir et exposer en pleine lumière les trésors d'un artiste encore trop méconnu.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

42,65 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782359062847
Artiste-Genre Jean-Auguste Marembert
Auteur(s) Axel de Heeckeren
Editeur(s) Liénart
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 392
Langue Français
Dimensions 280 x 230
Technique(s) 325 illustrations
Date parution 2019

Né en 1900 avec le siècle, Jean Auguste Marembert est un peintre surréaliste. Il expose au Salon d'Automne, au Salon des Indépendants et des Surindépendants et dans de nombreuses galeries, notamment au sein du groupe Les Réverbères. Il travaille aussi l'eau-forte, la gravure sur bois, la lithographie et collabore ainsi, en tant qu'illustrateur, à diverses revues, parmi lesquelles la revue Sagesse, à des journaux et livres. Il fait une rencontre déterminante avec le marchand Henri-Pierre Roché et est très vite mêlé à la formidable bohème des artistes parisiens de l'époque.

S'il appartient à la seconde génération du Surréalisme, ce mouvement dont Marembert connut la première vague alors qu'il débarquait à Paris, vers 1918, à aucun moment il ne s'y ralliera en disciple. Son oeuvre est singulière ; il cherche dans ses oeuvres à « créer une nouvelle nature en poursuivant le geste une fois détruite la vision du départ [...], à ouvr[ir] le toit des châteaux et fai[re] s'envoler des danseuses de songe ». Il donne à voir « des marais magiques d'où s'échappent les animaux d'un nouveau mythe, tandis qu'une femme au corps de violoncelle évoque on ne sait quelle terre ou quel ciel féériques ». Marembert se donne la mort le 12 octobre 1968 dans son atelier de la rue du Cherche-Midi.

Inclus le catalogue raisonné de l'œuvre de l'artiste. 325 illustrations

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus