Lettre d'information

Daniel Dumonstier (1574-1646)

Editions Arthena - Relié - Textes en Français

Portraitiste du Roi et de la Cour, Daniel Dumonstier nous a laissé un témoignage iconographique exceptionnel des principaux acteurs de cette époque. Il réussit à donner un air de vérité aux physionomies qu'il dessine. Il fait revivre la société du temps d'Henri VI et de Louis XIII.

Expédié sous 3 à 6 jours

72,99 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782903239343
Editeur(s) Arthena
Format Relié
Langue Français

Une exposition au musée Condé, chateau de Chantilly, présentera du 22 mars au 26 juin, 80 portraits dessinés de Daniel Dumonstier. Elle comprendra notamment toutes les oeuvres de Chantilly, des prêts de la Bibliothèque nationale de France et du musée du Louvre.

Le portrait dessiné, au cours du XVIe siècle et pendant la première moitié du XVIIe, fut immortalisé en France par les Clouet, dont la renommée éclipsa celle des artistes qui leur avait succédé. Les Dumonstier furent du nombre.

Six portraitistes ''aux crayons'' issus de cette famille ont pendant un siècle, entre les années 1560 et 1660, illustré les règnes des derniers Valois et des premiers Bourbon. Tous ont été peintres et valets de chambre du Roi. Néanmoins, ils furent longtemps oubliés et restent encore mal connus. Même Daniel Dumonstier (1574-1646), pourtant le plus célèbre d'entre eux.

Peintre et valet de chambre d'Henri IV, de Louis XIII et de Gaston d'Orléans, logé dans la Galerie du Louvre, il a personnifié un genre qu'il avait su profondément renouveler, à la suite des Dumonstier de la génération précédente.

Daniel Dumonstier a été célèbre de son vivant. Tous les Grands du royaume, ainsi que les visiteurs étrangers de marque, ont voulu avoir leur portrait dessiné par ''le plus grand crayonneur de l'Europe''. En même temps sa personnalité a joué un rôle aussi important pour sa renommée que son talent d'artiste. Portraitiste au mérite reconnu, il était également curieux, poète, amateur de musique et de livres, et se montrait volontiers libertin. Une partie de sa bibliothèque fut ainsi acquise à sa mort par Gabriel Naudé, bibliothécaire de Mazarin, pour le Cardinal. Cette diversité de dons et l'originalité de son comportement ont fait de lui un homme recherché qui fut l'ami de quelques-uns des meilleurs esprits du temps, comme Malherbe ou Peiresc. Il a été le seul artiste auquel Tallemant des Réaux consacra une ''Historiette''.

L'oeuvre de Daniel Dumonstier constitue une étape essentielle dans l'évolution du portrait, une transition qui fait comprendre le passage du portrait ''renaissant'' au portrait de l'âge ''classique''. Dans l'évolution du portrait, il est le dernier à pratiquer le portrait dessiné avant que les apports flamands des Pourbus puis de Philippe de Champaigne ou les novations romaines de Simon Vouet ou Claude Mellan ne renouvellent ce genre.

L'intérêt suscité par cet artiste vient de son rôle dans l'histoire de l'art français comme de l'importance historique de la plupart de ses modèles. Les portraits de Daniel Dumonstier sont surtout représentés dans six collections publiques : la Bibliothèque nationale de France, le musée du Louvre, le musée Condé à Chantilly, le musée de l'Ermitage, Waddeston Manor et le British Museum.



> Lire l'article

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus