Newsletter

Les peintures italiennes du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon

Histoire de l'art - Publisher Silvana / Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon - Broché avec rabats - 328 pages - Text in Français - Published in 2021

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon compte parmi les plus belles collections de peintures italiennes de France. L’histoire de ces œuvres, de leurs artistes et de ceux qui les ont redécouvertes est racontée dans cet ouvrage. 

1 item in stock

26,54 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9788836640041
Artist Histoire de l'art
Author Nicolas Joyeux
Publisher Silvana / Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon
Format Broché avec rabats
Number of pages 328
Language Français
Dimensions 280 x 230
Technique(s) Illustrations 325
Published 2021
Museum Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon

L’œil du lecteur est invité à y pénétrer par celui, rieur, d’un jeune homme, vêtu de rouge et de noir, dont l’auteur anonyme compte parmi ces mains qui, encore de nos jours, tiennent tête au regard des plus grands connaisseurs.

Tout commence en 1545, lorsque le prince florentin Cosme Ier de Médicis envoie au chancelier de Charles Quint, Nicolas de Granvelle, le précieux retable d’Agnolo Bronzino, La Déploration sur le Christ mort.

Au XIXe siècle, des collectionneurs francs-comtois désirent enrichir le musée de la ville nouvellement créé. Le général Donzelot lui offre des toiles prestigieuses rapportées de Naples, à l’origine d’un des fonds les plus importants de France pour cette école. Son jeune ami, le peintre romantique Jean Gigoux, amoureux de l’Italie et fasciné par Venise, lui destine, entre autres, des œuvres de Giovanni Bellini, du Titien et du Tintoret. La vision romanesque et poétique de sa collection, nourrie par ses amitiés avec Alfred de Vigny et Théophile Gautier, charme encore les visiteurs du musée.

Au XXe siècle, les « Œils », historiens d’art qui excellent dans l’exercice de l’attribution, vont visiter les collections françaises et réétudier les peintures italiennes de Besançon. Leur méthode vise à croquer sur le vif les tableaux, passant de l’œil à la main pour tenter de démasquer celles des artistes et retenir le galbe d’une joue, la virgule d’une paupière ou la friction des couleurs à l’origine d’un clair-obscur.

Sommaire

Préface
Anne Vignot, Maire de Besançon

Pour de bonnes et de mauvaises raisons ou la part héroïque de l’érudition d’art
Nicolas Surlapierre, Directeur des musées du Centre

La cérémonie et Cesare
Yohan Rimaud, Conservateur – musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon

Chroniques de la redécouverte des peintures italiennes de Besançon
Nicolas Joyeux

Catalogue
Jean-Louis-Eugène Willemot, collectionneur d’un siècle
Jean Gigoux et l’Italie
Besançon et l’Italie
La collection du général François-Xavier Donzelot
Au cœur de la collection : l'amitié entre Donzelot et Gigoux
Les dépôts du musée du Louvre au musée de Besançon

Œuvres anonymes, copies et œuvres rejetées

Bibliographie

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items