Newsletter

Les Heures d'Etienne Chevalier par Jean Fouquet . Les quarante enluminures du Musée Condé, édition bilingue français-anglai

Publisher Somogy - Broché - 87 pages - Text in Français - Published in en avril 2006

Les Heures d'Etienne Chevalier, telles que nous les révèlent les miniatures subsistantes représentent à la fois l'apogée de l'art de Jean Fouquet en tant qu'enlumineur et une des merveilles de l'art occidental.

Product not available

17,06 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9782850569654
Publisher Somogy
Format Broché
Number of pages 87
Language Français
Dimensions 170 x 240 x 8 millimètres
Published en avril 2006
Afficher le lien de contact Oui

Les Heures d'Etienne Chevalier, telles que nous les révèlent les miniatures subsistantes représentent à la fois l'apogée de l'art de Jean Fouquet en tant qu'enlumineur et une des merveilles de l'art occidental. Génie incomparable du XVe siècle, Jean Fouquet avait la capacité exceptionnelle de synthétiser la vision, elle-même féconde, des artistes qui étaient ses contemporains, en France, en Flandre et en Italie. Les 40 miniatures provenant des Heures d'Etienne Chevalier, conservées au musée Condé, sont une somme inépuisable de son inventivité et de la fraicheur avec laquelle il interprète des thèmes traditionnels. Henri d'Orléans, duc d'Aumale (1822-1897), fils du roi Louis-Philippe, a été l'un des plus grands bibliophiles de son temps. En 1830, il reçoit en héritage les biens du dernier prince de Bourbon-Condé. Il devient ainsi propriétaire du château de Chantilly et d'une collection de manuscrits dont l'origine remonte aux Montmorency. Exilé en Angleterre à partir de 1848, il se consacre à enrichir ses collections et réunit avec passion, durant la seconde moitié du XIXe siècle, un ensemble de livres imprimés et de manuscrits exceptionnels par leurs terres, leurs enluminures et leurs reliures. De retour en France après 1871, il reconstruit le château de Chantilly, y aménage ses galeries de peintures et son Cabinet des livres. En 1886, il lègue le domaine de Chantilly à l'Institut de France, qui ouvre le musée Condé au public après la mort du prince.

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items