Newsletter

L'art fantastique

Publisher Imprimerie Nationale - Ouvrage relié - 320 pages - Text in Français - Published in 07/11/2010

Bosch, Brueghel, Dürer, Arcimboldo, Piranese, Goya, Füssli, Blake, Redon, Ensor, Dali, Ernst... mais aussi les fantaisies macabres de Callot, les grotesques de Leonard, les visions dantesques de Botticelli. Quel lien entre ces manifestations, si diverses, du fantastique ?

3 items in stock

33,84 €

93,84 €

-60,00 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9782742793501
Publisher Imprimerie Nationale
Format Ouvrage relié
Number of pages 320
Language Français
Dimensions 300 x 270
Published 07/11/2010
Weight 2.766

Le fantastique n'est il pas une dimension inhérente à la création artistique, qu'elle soit littéraire, plastique ou musicale ? En un sens, tout artiste pourrait dire, avec Baudelaire, qu'il " préfère les monstres de sa fantaisie " à " la laideur de la nature " (Salon de 1859).

Dimension si essentielle qu'elle unit des oeuvres littéraires aussi distinctes que celles de Borges, de Poe, de Maupassant ou de Hoffmann ; et que, en dehors même du genre consacré, elle imprègne les récits plus " réalistes " de Pulfo (Pedro Parramo), de Balzac (Le Chef-d'oeuvre inconnu), d'Henry James (What Maisie knew).

Le risque est de l'envisager comme une notion si vaste et si confuse qu'elle englobe tout ce qui s'oppose au plat naturalisme : toutes les oeuvres d'imagination pourraient, dès lors, s'y rattacher. Ou, à l'inverse, de le définira priori selon des catégories abstraites qui le distinguent du fabuleux, du merveilleux, du féérique, et de l'enfermer en un étroit pédantisme.

L'approche de Werner Hofmann s'écarte de la confusion comme du dogmatisme. Elle est concrète, ouverte, subtilement analytique. De chaque oeuvre il extrait l'essence particulière du fantastique qui en émane : et de cette sensuelle approche, se dégage une vision plurale du fantastique, perçu non pas négativement, comme ce qui refuse le réel, mais, plus profondément et selon l'étymologie du terme, comme ce qui " apparaît " en lui, émanant de la réalité par étrange déviation, ou rompant brutalement avec lui.

Du haut Moyen Age aux surréalistes et jusqu'aux plus contemporaines installations, l'auteur éclaire ainsi la quête, sans cesse renouvelée par les artistes, d'une " autre réalité ".

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items