Newsletter

Marta Pan - De la sculpture au paysage

Marta Pan - Publisher Cercle d'art - Ouvrage relié - 200 pages - Text in Français - Published in 1994

L’œuvre sculpté de Marta Pan (1923-2008) met en jeu l’espace, l’équilibre, le mouvement naturel, car, d’après elle « le matériau de base de la sculpture, ce n’est ni la pierre, ni le métal, ni le béton. C’est l’énergie, son énergie. »

3 items in stock

29,72 €

-48%

57,16 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9782702203835
Artist Marta Pan
Author Jean-Clarence Lambert
Publisher Cercle d'art
Format Ouvrage relié
Number of pages 200
Language Français
Dimensions 300 x 260
Technique(s) Nombreuses illustrations N&B et couleurs
Published 1994

Formée à l’Académie des Arts de Budapest, où elle suit des études de dessin, peinture et sculpture dès l'âge de 15 ans, Marta Pan s’installe à Paris en 1947. Elle a 24 ans. Elle est alors inspirée par les végétaux (oignons, coques, racines) dont elle dessine les articulations selon des plans de plus en plus rapprochés, avec une très grande sensualité.

A Paris elle rencontre d'abord Fernand Léger, puis peu plus tard Brancusi : « En me montrant Le nouveau-né, il lui a donné un petit mouvement. La sculpture s'est balancée, et Brancusi a murmuré :"Je crois que ça devait être comme ça la commencement du monde". » Marta Pan ajoute : «  Depuis lors, j'aime les sculptures qui bougent naturellement.

Cette rencontre a été un enrichissement quia longtemps travaillé en moi jusqu'à mes sculptures en 1956. En 1952 Marta Pan épouse l'architecte André Wogenscky.

1954 : première sculpture en bois : L'ébène

1956 : collaboration avec Maurice Béjart pour le ballet Le teck avec la sculpture du même nom.

1957 : première sculpture en équilibre Balance à deux

1967 : création de dispositifs scéniques pour Jean-Louis Barrault et Maurice Béjart. Premières sculptures en plexiglas.

1994 : inauguration du Signal à la bifurcation des autoroutes A6/A46 au nord de Lyon exposition  à l'Isetan Museum of Art, à Tokyo.

Ainsi Marta Pan poursuit-elle son ascèse, d'œuvre en œuvre et de projet en projet : »Je rêve d'aller dans le désert, faire quelque chose, là ou il n'y a pas trop de contraintes, sinon le climat ? » Ce désert, cet espace absolu peut-il exister sinon comme sa propre création ? « un ailleurs, un monde serein en rupture avec ce qui l'entoure. Un enclave de paix. Et de silence ». Ajoutant le bruit de l'eau fait partie du silence ».

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items