La fabrique du portrait, Rodin face à ses modèles

Paris, musée Rodin (du 10 avril au 23 août 2009)

Publié le mardi 05 mai 2009



Suivant pas à pas les différentes étapes de la « construction », d'un portrait, le parcours éclaire la façon dont Rodin traite la question de la ressemblance, de l'écart existant entre le sujet portraituré et le résultat final.


Auguste Rodin (1840-1917)Georges Clemenceau, Terre cuite, Paris, musée Rodin Ph. C. Baraja
Auguste Rodin (1840-1917)
L'exposition invite à découvrir l'oeuvre considérable, et pourtant méconnue, de Rodin portraitiste. À cette occasion, le musée a sorti de ses réserves de nombreuses pièces restaurées, dont certaines sont montrées au public pour la première fois. Une synthèse inédite.

L'exposition s'articule autour de trois temps qui analysent le processus de création d'un portrait :

S'emparer du modèle : L'exposition commence par la saisie du modèle, première étape dans l'élaboration d'un portrait. Croquis, photographies annotées sont dévoilés aux visiteurs pour leur permettre d'approcher au plus près la démarche de l'artiste.

Incarner le modèle : L'exposition offre un panorama complet de la diversité de l'oeuvre de Rodin portraitiste qui, selon les cas, colle au style de l'époque et aux conventions en faveur, ou transcende complètement les codes de la représentation.

Dépasser le modèle : Au-delà des traits physiques, la ressemblance que l'artiste cherche à obtenir est celle de l'âme. Il se livre alors à un jeu finement étudié sur le choix des matériaux et des échelles. De nombreuses variantes autour d'un même modèle sont exposées pour mettre en lumière cette recherche.

Auguste Rodin (1840-1917)Russell, Mariana, en Saint Georges, Paris, musée Rodin Ph. C. Baraja
Auguste Rodin (1840-1917)
Amplification et simplification des traits du visage mettent à mal l'exigence de ressemblance propre au genre du portrait. Rodin connaît au cours de sa carrière plusieurs démêlés avec des clients et des modèles qui disaient ne pas se retrouver dans l'oeuvre du sculpteur. C'est dans cette distance entre l'oeuvre finale et le sujet portraituré que s'exprime le génie du sculpteur qui, par son travail d'interprétation et de symbolisation, voit au-delà de la stricte apparence physique.

" Si le portrait est toujours au ou presque au dans la gestion de l'écart existant entre le général et le particulier, le type et l'individu, comment Rodin, à sa manière à lui, articule-t-il les deux axes ? C'est à quoi tente de répondre cette exposition. Elle s'articule autour de trois temps, qu'elle s'attache à cerner dans leur relation complexe : s'emparer du modèle, l'incarner et le dépasser. Les conceptions de Rodin, qui lient étroitement le physique et le moral et font de l'artiste un extralucide, l'amènent à cerner son modèle à travers le dessin et la terre au cours de séances de pose parfois douloureuses. " Dominique Vieville, Conservateur général du patrimoine, directeur du musée Rodin, extrait du catalogue de l'exposition.

Commissariat d'exposition : Aline Magnien, conservateur en chef au musée Rodin et responsable du service des collections.

Informations pratiques

 Musée Rodin, 79 rue de Varenne, Paris 7e.

 Accès métro : Varenne

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 16h45.

 Tarif exposition: 7€, tarif réduit : 5€ (tarif famille : 10€)

 [Catalogue d'exposition : La fabrique du portrait, Rodin face à ses modèles, éditions Skira/Flammarion.

 >https://www.dessinoriginal.com/2261-rodin-la-fabrique-du-portrait-9782081224575.html&ac=KEQHGT]


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris