Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Exposition Nature silencieuse. Paysages d'Odilon Redon - Expositions en régions- DessinOriginal.com

Exposition Nature silencieuse. Paysages d'Odilon Redon

Une exposition présentée au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, (9 décembre 2016 - 27 mars 2017)

Publié le mardi 31 janvier 2017



L'exposition nous plonge dans la part la plus intime de l'oeuvre d'Odilon Redon qui trouva dans la nature silencieuse un refuge salutaire autant qu'une source d'inspiration inépuisable.


redon3_copie.jpgOdilon Redon. Chemin à Peyrelebade, non daté © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Christian Jean
Plusieurs sections thématiques permettent d'évoquer la complexité et la particularité du traitement du paysage chez Redon, depuis sa terre natale de Peyrelebade dans le Médoc, jusqu'aux paysages visionnaires qu'il composa.

redon4_copie.jpgOdilon Redon. Arbre, fond jaune, 1901 © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
L'exposition commence par les paysages tirés de son enfance solitaire et contemplative dans la propriété familiale de Peyrelebade. C'est dans ce mélancolique « pays d'ombre », pétri de légendes ancestrales, que Redon réalisa ses premiers « Noirs » et forgea sa personnalité artistique.

A la vigne domestiquée par l'homme, il préféra la lande sauvage, plus romantique, qu'il retrouvera dans les paysages de Bretagne dont les ciels changeants lui rappelaient aussi ceux de sa terre natale.

Autre « pays du rêve », le Pays basque exerça sur Redon une impression durable et profonde. La beauté farouche des femmes et la majesté des paysages aux panoramas vertigineux frappent son imagination fertile dont il retranscrit le souvenir dans des carnets de dessins et des écrits à la prose passionnée.

Le motif de l'arbre traverse toute la carrière d'Odilon Redon. Réalisé au crayon, au fusain, au pastel ou à l'huile, ce sujet semble concentrer les interrogations esthétiques de l'artiste. Comme un trait d'union entre le réel et l'art, l'arbre constitue la racine de Redon dans l'art de la représentation.

La lande est sans doute le paysage qui caractérise le mieux l'appréhension de l'espace chez Redon. Terre inculte, aride et souvent sans relief, elle est constituée de plantes sauvages et parfois de quelques arbres. C'est l'environnement que Redon a côtoyé toute son enfance à Peyrelebade, et qui l'a si durablement marqué. La lande apparaît comme un leitmotiv chez l'artiste,
aussi bien dans la représentation du Médoc que de la Bretagne, autre région de landes.

Rochers, grèves et dunes. Pour Odilon Redon, l'immensité de la mer et son horizon infini forment l'équivalent aquatique de la lande. Dans le fil de la tradition romantique, la mer reste pour l'artiste la source d'un sentiment ineffable et l'origine de toute chose.

Paysages avec figures et visions fantastiques. S'il s'est toujours défendu de faire un art « surnaturel », conservant en permanence « les yeux ouverts sur les merveilles du monde visible », Redon n'a cessé de transcender la réalité de la nature.

L'exposition est présentée sur les trois niveaux de la galerie des Beaux-Arts de Bordeaux.

Le fonds Redon du musée des Beaux-Arts de Bordeaux est l'une des collections de référence en France et dans le monde sur l'artiste, avec ses quelques soixante peintures, dessins, gravures et pastels.

Informations pratiques :

 Exposition Nature silencieuse. Paysages d'Odilon Redon, jusqu'au 27 mars 2017.

 Musée des Beaux-Arts, 20 cours d'Albret - 33000 Bordeaux.

 Ouvert tous les jours de 11h00 à 18h00 sauf mardi et jours fériés.

 Tarifs : 6.50€, tarif réduit : 3.50€

 Catalogue d'exposition Nature silencieuse. Paysages d'Odilon Redon, éd. Snoeck

Commissariat général : À Bordeaux : Sophie Barthélémy, directrice du musée des Beaux-Arts. À Quimper : Guillaume Ambroise, directeur du musée des Beaux-Arts.
Commissariat scientifique : Sandra Buratti-Hasan, conservatrice adjointe au musée des Beaux-Arts de Bordeaux. Sophie Kervran, conservatrice adjointe au musée des Beaux-Arts de Quimper.
Comité scientifique : Rodolphe Rapetti, conservateur général du patrimoine, chargé de mission, Ministère de la Culture, Service des musées de France. Emilie Vanhaesebroucke, directrice adjointe FRAME-France. Robert Coustet, professeur honoraire à l'Université de Bordeaux. Leïla Jarbouai, conservatrice du patrimoine, Musée d'Orsay. Isabelle Morin Loutrel, conservatrice du patrimoine, Musée d'Orsay.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions en régions

Voir tous les articles de la rubrique Expositions en régions