Exposition Florence, portraits à la cour des Médicis - Musée Jacquemart-André

Une exposition présentée au au musée Jacquemart-André, Paris (11 septembre 2015 - 25 janvier 2016)

Publié le jeudi 17 septembre 2015



Le Musée Jacquemart-André présente une exposition inédite consacrée au portrait florentin du XVIe siècle.


florence1.jpgGirolamo Macchietti Portrait de jeune femme au bouquet de fleurs 1570 © Collection particulière
Une quarantaine d'oeuvres permettent de suivre, tout au long du siècle, le regard des peintres expérimentant de nouvelles manières de représenter leurs contemporains.

Au XVIe siècle, Florence voit les débuts du courant artistique que Giorgio Vasari, définira comme la « manière moderne » et que la critique du XIXe siècle baptisera du nom de « maniérisme ».

florence2.jpgBronzino (Agnolo di Cosimo, dit) 1544-1545 © Collection particulière
L'art maniériste est profondément novateur, tant dans le domaine de la composition, du traitement des formes et de l'espace que de la couleur.

Le parcours à la fois thématique et chronologique, débute par les portraits de la période républicaine du début du XVIe siècle empreints de gravité, auxquels succèdent les représentations héroïques d'hommes de guerre, symboles des conflits militaires et politiques menés par les Médicis pour reprendre le pouvoir sur Florence en 1530.

Viennent ensuite les portraits de cour, qui se distinguent par leur richesse et leur élégance, et les portraits d'artistes, témoins du rôle nouveau que s'attribuent les peintres de cour.

Prompt à saisir l'air du temps, l'art du portrait s'est adapté tout au long du siècle. Les oeuvres sélectionnées permettent de comprendre la modernité et la complexité des arts à Florence au XVIe siècle.

Informations pratiques :

 Exposition Florence, portraits à la cour des Médicis, jusqu'au 25 janvier 2016.

 Musée Jacquemart-André : 158 bd Haussmann - 75008 Paris.

 Catalogue d'exposition : Florence, portraits à la cour des Médicis, éditions Fonds Mercator.

Commissariat d'exposition : Carlo Falciani, critique et historien de l'art, Professeur d'Histoire de l'Art Moderne à l'Académie des Beaux-Arts de Florence. . Nicolas Sainte Fare Garnot, conservateur du Musée Jacquemart-André.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris