La sculpture du XVe siècle en Franche-Comté

Editions Musées de Franche - Broché - 300 pages - Textes en Français

Au total, quatre-vingt cinq statues ou groupes sculptés sont répertoriés et étudiés dans ce catalogue, provenant d'une quarantaine d'églises ou institutions, certaines notices rendant compte des derniers résultats des recherches menées par des universitaires. 

Produit indisponible

20,00 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Ajouter à mes favoris

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis

Noter / écrire un commentaire
Référence LIV_2910598233
Editeur(s) Musées de Franche
Format Broché
Nb. de pages 300
Langue Français
Date parution le 15/06/2007

Ce corpus illustre avec authenticité l'analyse de fonds mené par Sandrine Roser, historienne de l'art médiéval, visant à mettre en lumière la richesse et la diversité de cette statuaire à redécouvrir...

'Il y a dans cette église (Saint-Hippolyte de Poligny) quelques morceaux qui paraissent dignes d'être remarqués. (…) Il y en a plusieurs autres que le défaut du goût avait fait déplacer, ou défigurer par un misérable enduit. L'estime que l'on en faisait est allée jusqu'à les regarder dignes du ciseau des plus grands maîtres''. François-Felix Chevalier, Mémoires historiques sur la ville et seignerie de Poligny, tome 1, Lons-le-Saunier, 1767, p 11.

Ce constat peut être appliqué à une majeure partie de la sculpture franc-comtoise pour la période 1404-1530. Le patrimoine sculpté conservé dans les églises de l'ancien comté de Bourgogne est effectivement remarquable et pourtant fort méconnu de nos jours du grand public. Aussi, cette publication se prpose d'en faire découvrir une des périodes les plus prestigieuses, par la somptuosité de l'art qui se manifesta au XVe siècle et au début du siècle suivant. Ce fut souvent grâce à de grands commanditaires, le duc-cmte de Bourgogne Jean sans Peur en premier lieu, mais aussi jean Chousat, gouverneur des finances ducales, Jean Langret, évêque de Bayeux, Amé de Chalon, abbé de baume-les-Messieurs, Jean Chevrot, chef du conseil ducal, ou parmi d'autres encore, que purent s'exprimer les artistes de ce temps. Dans la continuité des chefs-d'oeuvre de la collégiale Saint-Hippolyte de Poligny, des établissements religieux comme ceux de Château-Chalon, Baume-les-Messieurs, Dole et Salin-les-Bains mais également des chapelles privées et de simples paroissiales furent ornés à leur tour de sculptures de qualité. Les églises du Jura, et plus modestement du Doubs ainsi que de Haute-Sâone, conservent un ensemble statuaire remarquable dont la majeure partie relève de l'influence bourguignonne, et notamment des grands sculpteurs que furent Claus Sluter, Claus de Werve, Jean de La Huerta et ANtoine le Moiturier. D'autres courants stylistiques, germaniques ou champenois, ont également marqué ce territoire de leur empreinte artistique.

Au total, quatre-vingt cinq statues ou groupes sculptés sont répertoriés et étudiés dans ce catalogue, provenant d'une quarantaine d'églises ou institutions, certaines notices rendant compte des derniers résultats des recherches menées par des universitaires. Ce corpus illustre avec authenticité l'analyse de fonds mené par Sandrine Roser, historienne de l'art médiéval, visant à mettre en lumière la richesse et la diversité de cette statuaire à redécouvrir.

> Article

> Voir les détails de l'exposition sur ArtActu

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus