Lettre d'information

Arts primitifs, regards civilisés

Arts premiers - Editions ENSBA - Broché - 220 pages - Textes en Français

Qu'est-ce que l'art primitif ? Est-il vraiment ''primitif'' ? Est-il vraiment de ''l'art''? Peut-on parler d'histoire de l'art à son sujet ? Quel rôle devrait-il jouer dans les musées, les galeries d'art et les foyers occidentaux ?

Expédié sous 3 à 6 jours

17,06 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782840562191
Artiste-Genre Arts premiers
Auteur(s) Sally Price
Editeur(s) ENSBA
Format Broché
Nb. de pages 220
Langue Français
Dimensions 130 x 210 x 8 millimètres
Musée Ecole nationale supérieure des Beaux-arts, Paris

'C'est à la fois le sujet de l'art premier, de son histoire, de son statut, l'intérêt qu'il revêt pour nos étudiants, et son actualité (l'ouverture du musée du quai Branly) qui m'ont décidé à éditer cette nouvelle version des Arts primitifs, regards civilisés de Sally Price. Éclairé par une importante préface de Maurice Godelier, qui nous rappelle à quel point il importe que nous révisions notre manière d'appréhender l'histoire de l'art.'' Henry-Claude Cousseau, Directeur de l'École nationale supérieure des beaux-arts.

Sally Price met en évidence la complexité des relations entre observateurs ''civilisés'' et objets d'art ''primitifs''. Elle reconsidère des notions telles que l'anonymat des artistes primitifs, l'universalité des canons esthétiques, la position privilégiée des civilisations de l'écrit, et l'enjeu pour la science de préserver la culture.

Elle examine l'impact de l'idéologie, de la politique, du rôle de la différence des sexes et des autres facteurs socio-culturels sur nos conceptions divergentes de l'art et de l'histoire de l'art dans le monde ''primitif'' et dans le monde ''civilisé''.

Sally Price a enseigné l'anthropologie et l'histoire de l'art à Princeton, à Stanford et à l'Universida de Federal da Bahia, au Brésil. Ses recherches l'ont amenée à vivre parmi des cultivateurs d'oliviers en Andalousie, des pêcheurs antillais, des indiens Mayas au Mexique et des descendants des esclaves rebelles dans la forêt guyanaise. Elle partage son temps entre la Martinique et les États-Unis, où elle est actuellement Dittman Professor of American Studies and of Anthropology à l'université de William & Mary, en Virginie.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus