Lettre d'information

Trésors du royaume de Lotharingie, l'héritage de Charlemagne

Art carolingien - Editions Hôtel départemental des expositions du Var, Draguignan / In Fine éditions d’art - Cartonnée contrecollée - 200 pages - Textes en Français - Publié en 2023

Une présentation inédite de l'histoire méconnue du royaume de Lotharingie et de l’exceptionnelle richesse de l’art carolingien.

• Voir détails de l'exposition

• Feuilletez l'ouvrage

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

23,70 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782382031216
Artiste-Genre Art carolingien
Auteur(s) Sous la direction d’Isabelle Bardiès-Fronty
Editeur(s) Hôtel départemental des expositions du Var, Draguignan / In Fine éditions d’art
Format Cartonnée contrecollée
Nb. de pages 200
Langue Français
Dimensions 300 x 240
Technique(s) Illustrations : 176
Date parution 2023
Musée Hôtel départemental des expositions du Var, Draguignan

Catalogue de l'exposition Trésors du royaume de Lotharingie, l’héritage de Charlemagne, présentée à l’Hôtel départemental des expositions du Var, Draguignan (1er juillet - 8 octobre 2023).

À la mort de Charlemagne (742-814), puis de son fils Louis le pieux (778-840), l'empire fut partagé en trois lors du traité de Verdun en 843 : la Lotharingie, domaine de Lothaire, la Francie Orientale et la Francie Occidentale.

L’aîné, Lothaire Ier, reçut une terre du milieu, la Francie médiane. Celle-ci s’étendait de la mer du Nord à la mer Méditerranée en passant par les sillons des vallées du Rhin et du Rhône, comme par anticipation de nos axes de circulation contemporains.

En 855, un nouveau partage entre les trois fils de Lothaire Ier donnait à Louis II la péninsule italienne, à Lothaire II, un royaume allant de l’Allemagne à la Bourgogne, et, à Charles III, la Provence. Paradoxalement, ce n’est qu’au début du Xe siècle que le nom de « Lotharingie » apparaît, désignant le royaume qui avait été celui de Lothaire II.
Sa géographie mouvante, ancrée dans le continent européen, est au fondement de sa splendeur artistique.

Ce livre met en exergue des chefs-d’œuvre qui ont traversé le temps et invite le lecteur à admirer la créativité des artistes et à partager avec eux la fascination pour des matériaux précieux qui nous émerveillent encore aujourd’hui.

Sommaire

INTRODUCTION
Histoire et archéologie de la Lotharingie

LA LOTHARINGIE (843-928)
– Sarcophage de Louis le Pieux
– Nithard, De dissensionibus filiorum Hludovici
– Tête de la statue funéraire du roi Lothaire
– Grandes Chroniques de France

LES DIPLÔMES
– Pseudo-original de l’empereur Lothaire, exposant la restitution de l’abbaye de Saint-Mihiel
– Deux diplômes de Lothaire II : confirmation à l’abbaye de Munster de ses immunités et don d’une terre à l’abbaye de Saint-Denis
– Charles de Provence confirme à l’abbé Gontran les privilèges accordés par ses prédécesseurs au monastère de l’Île-Barbe

QUID NOVI EN ARCHÉOLOGIE CAROLINGIENNE ?
– Lampe de Villiers-le-Sec
– Pièces d’échecs, pions de trictrac ou de marelle et flèches de tablier de trictrac
– Ensemble céramique de l’épave d’Agay-A
L’art lotharingien

LA PEINTURE DANS LES MANUSCRITS
– Bible de Théodulfe
– Évangiles de Metz
– Psautier de Louis le Germanique
– Raban Maur, Louange à la Sainte Croix
– Saint Augustin, De la doctrine chrétienne, saint Jérôme, Lettres et Traités, Florus de Lyon, Œuvres
– Platon, Timée
– Pline l’Ancien, Histoire naturelle

L’ARCHITECTURE ET LA SCULPTURE SUR PIERRE
– Plaques et piliers de chancel de Saint-Pierreaux-Nonnains

IVOIRE ET GEMMES EN LOTHARINGIE
– Vie de saint Remi
– Saint Grégoire
– Plaques de Magdebourg
– Situle de Gotofredo
– Crucifixion d’Adalbéron II

L’ORFÈVRERIE LOTHARINGIENNE
– Reliquaire du Saint Clou
– Trésor de Gauzelin

REPRÉSENTER L’ŒUVRE DU CHRIST AUX IXe ET Xe SIÈCLES
Les mondes extérieurs

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus