Lettre d'information

Jean-Marie Delaperche (1771-1843) - Un artiste face aux tourments de l’Histoire

Jean-Marie Delaperche - Editions Snoeck / Musée des Beaux-Arts d'Orléans - Ouvrage relié - 375 pages - Textes en Français - Publié en 2020

Artiste aussi singulier qu’énigmatique, Jean-Marie Delaperche (1771-1843) l’est avant tout par le peu de traces laissées sur son chemin, comme s’il n’avait été qu’une ombre mélancolique traversant en témoin silencieux l’Ancien Régime, les années de la Révolution, l’Empire, la Restauration et la monarchie de Juillet.

> Voir détails de l'exposition

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9789461615749
Artiste-Genre Jean-Marie Delaperche
Auteur(s) Olivia Voisin
Editeur(s) Snoeck / Musée des Beaux-Arts d'Orléans
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 375
Langue Français
Dimensions 290 x 230
Technique(s) 300 illustrations
Date parution 2020
Poids 2.216
Musée Musée des Beaux-Arts d'Orléans

Catalogue de l'exposition Jean-Marie Delaperche (1771-1843) - Un artiste face aux tourments de l’Histoire, présentée au Musée des Beaux-Arts d'Orléans (1er février - 30 octobre 2020).

La carrière des frères Delaperche serait restée dans l’ombre sans la découverte en 2017 de 90 dessins dignes des plus grands artistes de leur temps et dont trois portaient la signature de l’orléanais Jean-Marie Delaperche (1771-1843).

L'exposition et le catalogue présentent les dessins de l'artiste orléanais, dont aucune oeuvre n'était connue jusqu'à présent.

Jean-Marie Laperche est né à Orléans en 1771. Sa mère, pastelliste, et son père, bonnetier mais dont l'activité va jusqu'au commerce de produits pour artistes, lui donnent le goût des arts. Orléans est alors une ville culturelle florissante sous l'impulsion d'Aignan-Thomas Desfriches et de Jean Bardin. Il suit à Paris l'enseignement de Jacques-Louis David, comme son frère Constant qui s'oriente quant à lui vers la sculpture, avant de partir continuer sa carrière en Russie.

Après l'incendie de Moscou en 1812, ses deux fils aînés sont enrôlés dans l'armée napoléonienne et meurent quelques mois plus tard. Les frères Laperche retirent de ce triste destin une particule (ils s'appellent désormais Delaperche) et une rente versée par la famille de Rohan-Chabot. Les trois ans qui suivent sont passés dans une production fiévreuse dont témoignent les 90 dessins proposés par la Galerie Chaptal, plus grand ensemble connu de cet artiste de génie au destin dramatique.

Le nom de Jean-Marie Delaperche était connu jusqu'ici par les érudits Orléanais, grâce à la littérature, et grâce à un somptueux dessin acquis par le musée de l'Ermitage en 1941. Cet ensemble remet au jour l'oeuvre fiévreuse de ce dessinateur orléanais qui s'impose comme une des grandes mains de son temps, évoquant ses plus illustres compagnons de l'atelier de David, comme Anne- Louis Girodet-Trioson, autre grand artiste du Loiret né à peine quatre ans avant lui, avec des influences anglaises qui le rendent absolument unique en son temps. Un génie sort de l'ombre...

300 illustrations

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus