Lettre d'information

Augustin Rouart. Le réalisme magique

Editions Somogy - Relié - Textes en Français

Portraits, paysages, natures mortes permettent aujourd'hui de découvrir les chefs-d' oeuvre méconnus d'un artiste qui s'est obstinément maintenu en marge et dont la seule ambition semble avoir été, selon le mot de Pierre Rosenberg, la '' justesse du regard ''.

Produit indisponible

30,33 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782850569517
Editeur(s) Somogy
Format Relié
Langue Français
Dimensions 257 x 288 x 18 millimètres
Poids 1.185 Kg

Augustin Rouart (1907-1997) a été l'une des révélations de l'exposition que le musée de la Vie romantique a consacrée en 2004 à la famille Rouart.

Ses tableaux post-nabi, exposés en compagnie de ceux de ses deux grands-pères, Henri Rouart et Henry Lerolle, et de ceux de sa tante Julie Manet, fille de Berthe Morisot, ont mis en lumière la véritable dimension d'un peintre qui s'est exprimé à l'écart des modes et des écoles, et même de l'impressionnisme qui a marqué sa famille.

Portraits, paysages, natures mortes permettent aujourd'hui de découvrir les chefs-d'oeuvre méconnus d'un artiste qui s'est obstinément maintenu en marge et dont la seule ambition semble avoir été, selon le mot de Pierre Rosenberg, la '' justesse du regard ''.

L'originalité d'Augustin Rouart tient à ce qu'il se rattache farouchement à la tradition classique tout en étant, précise Bruno Foucart, '' un moderne des années 30 ''. Si sa technique est proche de celle d'un calligraphe ou d'un enlumineur, comme le soulignait en 1948 le critique Waldemar George, sa recherche et ses thèmes permettent d'établir une parenté entre son oeuvre et celle du peintre Félix Vallotton. Augustin Rouart est le père de l'académicien Jean-Marie Rouart, qui a évoqué sa figure attachante et douloureuse dans son livre Une jeunesse à l'ombre de la lumière.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus