Lettre d'information

François Chauveau. Peintre, Dessinateur & Graveur (1613-1676)

François Chauveau (1613-1676) - Editions D. Larcena - Ouvrage broché - 200 pages - Textes en Français - Publié en Juin 2009

Aucune étude de fond sur la vie et l’œuvre de cet artiste n’avait encore été faite. Longtemps oublié, parfois décrié et même dépouillé de certaines de ses œuvres, il a fallu attendre l’excellent ouvrage de Pierre Rosenberg et Jacques Thuillier sur Laurent de La Hyre pour que justice lui soit enfin rendue et qu’on puisse, comme ils l’ont fait, l’appeler le « Grand Chauveau ».

Produit indisponible

44,55 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782855790824
Artiste-Genre François Chauveau (1613-1676)
Editeur(s) D. Larcena
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 200
Langue Français
Dimensions 270 x 210
Technique(s) Nombreuses ill. N&B, 8 planches en couleur.
Date parution Juin 2009
Afficher le lien de contact Oui

Dominique Larcena, l’un de ses descendants, auteur de plusieurs études historiques, révèle le résultat de quarante ans de recherches sur son ancêtre ou, pour mieux dire, de quarante ans d’enquête. Prenant comme point de départ le vibrant hommage que lui rend Charles Perrault dans son livre Des Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, il tente de retrouver les peintres qui « s’adressaient à lui secrètement pour en tirer des dessins de tableaux » et de découvrir les œuvres à l’invention desquelles il a participé.

Cette enquête, qui se limite à quelques peintres importants du XVIIe siècle français, s’avère fructueuse et permet d’ajouter à la liste déjà longue des dessins de Chauveau, retrouvés dans les collections publiques et privées, de nombreuses esquisses fournies à ces peintres, qui leur étaient jusqu’ici attribuées. L’auteur établit un catalogue raisonné de ces dessins, comportant quelques deux cent cinquante pièces et la reproduction des plus importantes d’entre elles.

La descendance de Chauveau ayant su conserver quelques bribes de son héritage, l’auteur est en mesure de dévoiler un aspect totalement ignoré de son activité. Il avait en effet commencé une carrière de peintre, qu’il abandonna vers 1650, tout en continuant à peindre pour son plaisir personnel et pour ses confrères faisant appel à son esprit inventif. Outre les tableaux d’origine familiale, dont l’attribution est certaine, l’auteur a également fait une recherche pour essayer d’en identifier d’autres. Les premiers sont reproduits en couleur, ainsi que son portrait peint en 1664 par Claude Lefebvre.

Chauveau est essentiellement connu comme graveur et l’ouvrage réserve une place importante aux estampes qu’il a inventées, qu’elles soient gravées par lui ou par d’autres. Au lieu d’établir un inventaire de celles-ci, qui serait nécessairement incomplet et sans doute fastidieux, il s’attache à étudier et à faire connaître quelques œuvres majeures de l’artiste. Là aussi les reproductions sont nombreuses. L’ensemble constitue une documentation importante pour l’histoire de l’art.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus