Pierre Mignard (1612-1695)

Paris, musée du Louvre (jusqu'au 1er septembre 2008)

Publié le mardi 22 juillet 2008



Créateur universel, sur le modèle des phares du classicisme italien, Pierre Mignard eut une carrière remarquablement active. Peintre prolifique sous Louis XIV, il sut maintenir une glorieuse tradition, tout en étant un précurseur des nouvelles tendances de la peinture française du début du XVIIIe siècle.


Musée du Louvre - RMN - Thiery Le MageMusée du Louvre - RMN - Thiery Le Mage
Avec environ trois cents feuilles, le département des Arts graphiques du Louvre possède le plus important ensemble de dessins de Mignard que l'on connaisse.

Cette abondance permet d'évoquer l'artiste dans la plupart des domaines de son activité : le portraitiste renommé qui exécuta des commandes pour les plus hautes personnalités, qu'elles furent françaises ou non (Louis XIV, Philippe d'Orléans ou le roi Jacques II Stuart), le donneur de projets pour la sculpture, l'auteur de compositions mythologiques et le peintre religieux, le réalisateur de grands décors (le Salon Ovale et le Cabinet des Coquilles du château de Versailles, le dôme du Val-de-Grâce) ou encore l'illustrateur travaillant pour la gravure.

L'image qui se dégage est celle d'un créateur universel, sur le modèle des principaux représentants du classicisme italien : Mignard, qui vécut plus de vingt ans à Rome (de 1635 à 1656) se place dans la tradition inaugurée par Raphaël et enrichie par les
Carrache et leur école.

Le fonds du Louvre a une forte particularité, qui tient à son origine. Tous les dessins qui le composent, à quelques exceptions près, ont la même provenance : ils furent prélevés dans l'atelier de l'artiste, à sa mort, par la surintendance des bâtiments. Pierre Mignard avait été nommé à la charge de Premier peintre du roi en 1690 : dès lors, toute sa production appartenait de droit à la Couronne, et l'administration eut donc à répartir les tableaux et dessins inventoriés chez lui selon qu'ils avaient été réalisés avant ou après cette date.

Pierre Mignard, Mère et EnfantMusée du Louvre - RMN, Thierry Le Mage
Pierre Mignard, Mère et Enfant
Les Mignard du Louvre sont donc des Mignard de vieillesse, des dessins créés dans les cinq dernières années de sa vie. Rien n'évoque là le jeune peintre des églises romaines, le décorateur des hôtels de l'aristocratie parisienne, l'immense fresquiste du Val-de-Grâce chanté par son ami Molière. Ce resserrement a le mérite de rendre perceptible la diversité des dons du créateur.

À la fin de sa carrière, Mignard privilégie un style graphique sensuel et coloré : la pierre noire et la sanguine sont rehaussées d'accents lumineux à la craie blanche. Sans être abandonné, l'usage de la plume est ici limitée car la plupart des exemples remontent à des périodes plus anciennes.

Commissaires de l'exposition : Carel van Tuyll, chef du département des Arts graphiques, et Federica Mancini, chargée d'expositions au département des Arts graphiques, musée du Louvre.

Informations pratiques

 Musée du Louvre: 34, Quai du Louvre, Paris 1er. Aile Sully, 2e étage, salles 20 à 23. Tél. : 01 40 20 50 50.

 Accès : Par métro, station Palais-Royal/musée du Louvre. Par bus, bus n° 21, 24, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95. Par voiture : parc de stationnement souterrain accessible par l'avenue du général Lemonier, tous les jours de 7h00 à 23h00.

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Les mercredis et vendredis jusqu'à 22h.

 Tarif : Accès avec le billet d'entrée au musée - 9 € : plein tarif - 6 € : tarif réduit (les mercredis et vendredis après 18h). Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs. Gratuit tous les 1er dimanches de chaque mois, Journées du Patrimoine.

 Catalogue d'exposition : Pierre Mignard, coéditions Musée du Louvre / 5 Continents.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris