Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Jean-Jacques Henner, le dernier des romantiques - Expositions à Paris- DessinOriginal.com

Jean-Jacques Henner, le dernier des romantiques

Paris, musée de la Vie romantique (du 26 juin 2007 au 13 janvier 2008)

Publié le mercredi 11 juillet 2007



Le musée de la Vie romantique et le musée national Jean-Jacques Henner se sont associés pour présenter une sélection des chefs-d'oeuvre du peintre romantique Jean-Jacques Henner.


Alsacien d'origine paysanne, Jean-Jacques Henner (1829-1905) a gravi tous les échelons qu'une carrière académique pouvait offrir au dernier des romantiques.

Jean-Jacques Henner (1829-1905)Rêverie Huile sur toile, vers 1904-05 © musée du Petit Palais / Roger-Viollet
Jean-Jacques Henner (1829-1905)
Prix de Rome en 1858, il rapporte de son séjour à la Villa Médicis des copies d'oeuvres des maîtres et de lumineux petits paysages dans la lignée de Corot. Fidèle à ses racines, il peint après la défaite de 1870, L'Alsace. Elle attend, toile emblématique de la perte de sa province natale. Dès les années 1870, Henner est applaudi au Salon, cumulant commandes de portraits et achats de l'État.

Il fréquente et défend néanmoins le cercle des impressionnistes Edouard Manet, Edgar Degas, Auguste Renoir, Claude Monet, Camille Pissarro, Frédéric Bazille, Fantin-Latour... qui à la même époque sont rejetés par les institutions.

La carrière de Henner est celle d'un peintre officiel du Second Empire et de la Troisième République. Médaillé de nombreuses fois aux Salons et Expositions universelles, il devient membre en 1881 de la nouvelle Société des Artistes Français. "Si Henner se rattache à la tradition académique, s'il demeure fidèle après 1880 au Salon de la Société des Artistes Français, il se différencie par bien des côtés de ce qu'on a coutume de considérer comme caractéristique de l'académisme." [...] Rodolphe Rapetti.

À côté des nymphes rousses et des scènes idylliques qui consacrent sa célébrité, il brosse de puissants tableaux religieux. Sa facture renouvelle l'art du modelé entre ombres et lumières. Contemporain des impressionnistes, Henner a su imposer avec éclat un autre chromatisme moderne.

Jean-Jacques Henner (1829-1905)Paul Henner à la médaille Huile sur toile, vers 1865 Musée Jean-Jacques Henner © RMN, photo Franck Raux.
Jean-Jacques Henner (1829-1905)
Célèbre au XIXe siècle, reconnu par le monde de l'art et la société de son temps, Jean-Jacques Henner est peu à peu tombé dans l'oubli. Du fait de la singularité de sa peinture, il n'a pas bénéficié du phénomène de réévaluation de la peinture académique dans les années 1970.

L'exposition, la première à Paris depuis un siècle, regroupe plus d'une centaine d'oeuvres. Elle est organisée à partir des importantes collections du musée national Jean-Jacques Henner, complétées du fonds Jules Henner légué au Petit Palais et d'oeuvres provenant du musée d'Orsay, des musées de Mulhouse, Colmar et Amiens ainsi que de l'École nationale supérieure des Beaux Arts et de la maison de Victor Hugo à Paris.

Commissaires d'exposition : Rodolphe Rapetti, conservateur général du Patrimoine Directeur du musée national Jean-Jacques Henner, Paris, commissaire invité avec Claire Bessède, conservateur du Patrimoine, Musée national Jean-Jacques Henner, Paris et Daniel Marchesseau, directeur conservateur général du Patrimoine.

Musée de la Vie Romantique (26 juin 2007 - 13 janvier 2008), Hôtel Scheffer-Renan 16 rue Chaptal - 75009 Paris (Tel : 01 55 31 95 67). Ouvert tous les jours, de 10h à 18h
sauf les lundis et jours fériés.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris

Vos annonces
Mots clés