Imaginaire de l'Arioste, l'Arioste imaginé

Paris, musée du Louvre (du 26 février au 18 mai 2009)

Publié le jeudi 12 mars 2009



Ludovico Ariosto (1474 - 1533), écrivain et homme de cour au service des princes d'Este, publie en 1516 à Ferrare la première édition du Roland furieux. Cet ample poème chevaleresque (près de 40 000 vers) respire l'exubérance, la grâce et la curiosité intellectuelle de la Renaissance italienne.


Pisanello (dit), Antonio di Puccio di Giovanni (Vérone ou San Vigilio, 1394 - 1450/1455)Coque d'un navire portée par un dragon et esquisse d'un dragon, département des Arts graphiques © Musée du Louvre.
Pisanello (dit), Antonio di Puccio di Giovanni (Vérone ou San Vigilio, 1394 - 1450/1455)
Dès sa publication, l'oeuvre jouit d'une immense fortune, suscitant des interprétations multiples dans les arts figuratifs, au théâtre et à l'opéra. C'est à un libre cheminement à travers l'imaginaire du Roland, de ses sources et ses échos à la Renaissance jusqu'à quelques-uns de ses développements dans la France des XVIIIe et XIXe siècles, que cette exposition nous

Avec ses magiciens et ses forêts enchantées, ses combats fabuleux, ses chevaliers extravagants et ses troublantes héroïnes, c'est un formidable réservoir d'images. L'Arioste les puise dans la tradition romanesque et courtoise du Moyen Âge, qu'il conjugue à d'autres thèmes issus de l'Antiquité et de la culture littéraire et visuelle de son temps.

L'exposition s'organise autour de deux salles, l'une consacrée à la Renaissance, l'autre au XIXe siècle français. La première s'articule en trois volets, évoquant successivement le couple central du poème, dames et chevaliers errants, puis les motifs de l'« alta fantasia » chère à l'Arioste.

Jean Auguste Dominique Ingres (Montauban, 1780 - Paris, 1867)Roger délivrant Angélique, 1819, huile sur toile, musée du Louvre, département des Peintures © RMN /Gérard Blot.
Jean Auguste Dominique Ingres (Montauban, 1780 - Paris, 1867)
La seconde salle rassemble autour de Roger et Angélique des oeuvres de Delacroix, Ingres, Barye, Moreau et Doré. Quelques-uns des dessins que la lecture de l'Arioste inspira à Fragonard permettent d'assurer la transition entre les deux salles ; fidèles illustrations du poème, ces dessins sont également de remarquables essais d'improvisation créatrice.

Les artistes romantiques du XIXe siècle se sont volontiers inspirés des grandes oeuvres poétiques de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance : Dante, le Tasse, Shakespeare. En France, l'Arioste eut ses fidèles, et sa fortune persista tout au long du siècle. Les Salons exposèrent régulièrement des oeuvres peintes, des dessins ou des sculptures qui empruntaient leurs sujets au Roland furieux.

Ingres, Delacroix, Barye ou Moreau s'inspirèrent du poème, qui connut également une importante fortune éditoriale. En 1879 paraissait ainsi chez Hachette une édition du Roland furieux illustrée par Gustave Doré. Un exemplaire rare de cette édition, enrichi d'une somptueuse reliure néo-renaissance, sera présenté aux côtés d'un précieux recueil de 36 dessins originaux à la plume qui ont servi à préparer l'ouvrage.

Commissaires de l'exposition : Monica Preti-Hamard, direction de l'auditorium, et Dominique Cordellier, département des Arts graphiques, avec la collaboration de Sophie Dutheillet de Lamothe.

Informations pratiques

 Musée du Louvre 34, Quai du Louvre, 75001 Paris - Aile Denon, salles Mollien.

 Accès métro : station Palais-Royal/musée du Louvre. Par bus, n° 21, 24, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95. Par voiture : parc de stationnement souterrain accessible par l'avenue du général Lemonier, tous les jours de 7h00 à 23h00.

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Les mercredis et vendredis jusqu'à 22h.

 Tarif : Accès avec le billet d'entrée au musée : 9 € / plein tarif, 6 € / tarif réduit (les mercredis et vendredis après 18h). Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs. Gratuit tous les 1er dimanches de chaque mois, Journées du Patrimoine.

 Catalogue d'exposition : Imaginaire de l'Arioste, l'Arioste imaginé. Editions Gourcuff-Gradenico - Musée du Louvre


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris