Exposition Seydou Keita - Grand Palais

Une exposition présentée aux Galeries nationales du Grand Palais, Paris (30 mars au 24 juillet 2016)

Publié le lundi 30 mai 2016



Première rétrospective d'ampleur consacré à Seydou Keita, aujourd'hui considéré comme l'un des grands photographes de la seconde moitié du vingtième siècle à l'égal des portraitistes les plus célèbres.


seydou3.jpgSeydou Keïta Sans titre, 1956 © Seydou Keïta / SKPEAC / photo courtesy CAAC - The Pigozzi Collection, Genève
Seydou Keïta est né à Bamako au Mali vers 1921. Son oncle, qui lui a offert avant-guerre un appareil Kodak Brownie, a déclenché sa vocation et il ouvre son studio de photographe portraitiste en 1948.

Keïta devient rapidement célèbre grâce à son sens de la mise en scène, de la pose, et de la qualité de ses tirages.

seydou4.jpgSeydou Keïta Sans titre, 1952-56 © Seydou Keïta / SKPEAC / photo courtesy CAAC - The Pigozzi Collection, Genève
« Le visage à peine tourné, le regard vraiment important, l'emplacement, la position des mains... J'étais capable d'embellir quelqu'un. A la fin, la photo était très belle. C'est pour ça que je dis que c'est de l'Art. » Citation extraite du livre Seydou Keïta de André Magnin et Youssouf Tata Cissé.

Il réalise l'essentiel de ses portraits en une seule prise, positionne ses sujets, en buste légèrement de trois quart ou en pieds, et utilise des fonds en tissu, à motifs décoratifs.

Son succès tient également aux nombreux accessoires mis à disposition de ses clients dans son studio : costumes européens, chapeaux, cravates, montres, bijoux, stylos, Vespa, etc. Ils contribuent à la projection d'une identité visuelle et sociale, réelle ou idéalisée, émanant d'une société qui aspire à la modernité.

Ses clients deviennent ainsi les modèles actifs de sa démarche artistique. Keïta, qui a réalisé plusieurs milliers de clichés, a inlassablement cherché à donner d'eux la plus belle image et est aujourd'hui considéré comme l'un des grands portraitistes du XXe siècle.

La photographie de Seydou Keïta marque la fin de l'époque coloniale et de ses codes de représentation pour ouvrir l'ère d'une photographie africaine qui affirme son identité.

Cette exposition est la première rétrospective d'ampleur, et réunit un ensemble exceptionnel de près de 300 photographies, comprenant des
tirages N&B modernes, formats 50 x 60 et 120 x 180, signés par Keïta ainsi que des tirages d'époque uniques.

Informations pratiques :

 Exposition Seydou Keita aux Galeries nationales du Grand Palais, jusqu'au 24 juillet 2016.

 Galeries nationales du Grand-Palais : 3, avenue du Général Eisenhower - Paris 8e

 Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 20h, le mercredi jusqu'à 22h. Fermeture le 25 décembre.

 Plein tarif : 10 € Tarif réduit : 7 €

 Accès Métro : lignes 1, 9 et 13 : stations Champs-Elysées-Clemenceau (lignes 1-13) ou Franklin-Roosevelt (lignes 1-9). Bus : lignes 28, 32, 42, 72, 73, 80, 83, 93.

 Catalogue de l'exposition Seydou Keita, éd. RMN-Grand Palais

Commissaire d'exposition : Yves Aupetitallot, en collaboration avec Elisabeth Whitelaw, directrice de la Contemporary African Art Collection (CAAC), avec le conseil scientifique d'André Magnin, galerie MAGNIN


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris