Exposition Moi, Auguste, empereur de Rome. - Grand Palais, Paris

Une exposition présentée aux Galeries nationales du Grand Palais, Paris (19 mars au 13 juillet 2014)

Publié le Friday 04 April 2014



Fils adoptif de Jules César, Auguste (63 av J.-C. au 14 ap J.-C.) est le premier empereur romain de l'Histoire. Son nom est indissociable de la grandeur et de la gloire de l'empire qu'il contribua à pacifier et dont il réforma les institutions.


auguste-3_copie.jpgAuguste, tête voilée, fin du Ier siècle avant J.C., marbre blanc, © Soprintendenza per i Beni Archeologici delle Marche
Son long règne (plus de 40 ans) est marqué par une effervescence culturelle exceptionnelle.

Dans la politique habile qu'il mène, l'art occupe une place essentielle. Ses portraits diffusés dans tout l'empire véhiculent partout une image originale de l'homme d'État.

Cette mise en scène du pouvoir prend place dans un urbanisme renouvelé auquel Auguste accorde toute son attention : Rome, qu'il se vanta d'avoir trouvé de briques et laissée de marbre, vit un véritable âge d'or.

auguste5_copie.jpgCollier Or, perles, émeraude © Soprintendenza Speciale per i Beni Archeologici di Napoli e Pompei, Archivio Fotografico
La première partie de l'exposition rappelle le cadre historique et le parcours de Caius Octavius avant qu'il ne devienne Auguste en 27 av J.-C., premier empereur romain.

L'exposition évoque en 2e partie l'Âge d'or de l'Empire romain sous Auguste et l'avènement d'une ère de paix, après des décennies de guerres civiles.

auguste-4_copie.jpgNiobide en fuite des Jardins de Sallustre, 440-430 av. J.C.. Marbre de Paros © Ny Glyptotek, Copenhague
La 3e section consacrée à Auguste et les Provinces permet d'élargir le propos à l'ensemble de l'Empire, des prêts exceptionnels, comme la statue équestre en bronze d'Athènes, et le portrait de Méroé conservé au British Museum, évoquent respectivement les provinces de Grèce et d'Egypte.

La Gaule est représentée grâce à des mobiliers funéraires qui témoignent du phénomène de romanisation (Arras, Antran), à des éléments de trophée (Glanum, La Turbie) et des portraits (Glanum, Saintes).

Enfin vient la célébration d'Auguste après son décès : l'empereur apparaît tel un dieu, en nudité héroïque (statue colossale du théâtre d'Arles).

Informations pratiques :

 Exposition Moi, Auguste, empereur de Rome. au Grand Palais, jusqu'au 13 juillet 2014

 Galeries nationales du Grand-Palais : 3, avenue du Général Eisenhower, entrée Clémenceau - Paris 8e

 Horaires : Ouvert au public tous les jours de 10h à 20h, nocturne le mercredi et le vendredi jusqu'à 22h00. Fermé le mardi et le 1er mai.

 Tarif : 13€, tarif réduit : 9€

 Catalogue de l'exposition "Moi, Auguste, empereur de Rome, éditions RMN.

Commissaires d'exposition : Cécile Giroire et Daniel Roger, conservateurs au Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre ; Eugenio La Rocca et Annalisa Lo Monaco, Università degli Studi di Roma « La Sapienza », Claudio Parisi-Presicce, Sovrintendente Capitolino ai Beni Culturali.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris

Vos annonces
Mots clés

PayPal