Exposition Jean Fautrier. Matière et lumière - Musée d'Art moderne de Paris

Une exposition présentée au Musée d'art moderne de Paris (26 janvier au 20 mai 2018)

Publié le jeudi 01 février 2018



Peu connu du grand public, Jean Fautrier (1898-1964) est l'un des artistes majeurs du XXème siècle. Il appartient à la génération venue à l'art après le fauvisme, le cubisme et les avant-gardes qui en sont immédiatement issues.


fautrier1.jpgJean Fautrier. Les trois têtes, vers 1954. Courtesy Galerie Applicat-Prazan, Paris © Adagp, Paris, 2017
Peu exposé, cet artiste au parcours solitaire est aujourd'hui considéré comme le plus important précurseur de l'art informel en 1928, inventeur des hautes pâtes en 1940 et une figure majeure du renouvellement de l'art moderne après le cubisme.

Cette exposition est la troisième rétrospective Fautrier organisée par le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris depuis le printemps 1964, après que l'artiste fit une importante donation au Musée. Avec près de cent quarante peintures, un corpus représentatif d'oeuvres sur papier et plus de vingt-cinq sculptures au soit presque la totalité de la production sculpturale de l'artiste au, cette exposition permet de donner une juste vue de l'oeuvre de Fautrier.

fautrier2.jpgJean Fautrier. Jeune Fille au grand front, 1940. Fondation Beyeler, Riehen/ Bâle © Adagp, Paris, 2017
La première partie de son oeuvre est une des plus saisissantes de l'entre-deux-guerres, dont elle reflète les drames et les tensions. Son oeuvre évolue de façon spectaculaire dès la fin des années 1920, au point malgré lui, de faire de Fautrier l'inventeur de l'art informel au dont l'influence sera considérable.

fautrier2-2.jpgJean Fautrier. La Jolie Fille, 1944. Collection particulière © Adagp, Paris, 2017
L'artiste refusera toujours que la peinture au ou la sculpture, parce qu'il est aussi un grand sculpteur au ne soit plus en prise avec la réalité. La peinture de Fautrier repose sur la matière, à la fois souvenir du sujet et réalité personnelle. Articulée au moyen de nuances de lumières et de couleurs, elle est, dès les débuts réalistes de l'artiste, une suite d'inventions picturales qui marquera les esprits.

Fautrier était étroitement lié à de grands auteurs de son temps, notamment André Malraux, Jean Paulhan ou Francis Ponge, qui ont accompagné son oeuvre avec ferveur.

En 1946, Ponge compare la forte personnalité de Picasso à celle de Fautrier, dans laquelle il reconnaît le double : « Après Picasso : masculin, léonin, [...], Fautrier représente le côté de la peinture féminin et félin 1 [...]. » Pour lui, ce dernier ne faisait pas qu'apposer un énième tableau au mur ; son oeuvre était bien plus puissante : « Il est clair que Fautrier a une autre ambition. Il veut rompre le mur » et donc ouvrir l'art vers de nouvelles perspectives.

Cette exposition reprend la rétrospective Jean Fautrier qui a eu lieu cet été au Kunstmuseum de Winterthur (Suisse) complétée des oeuvres du Musée d'Art moderne, de plusieurs musées français et de collections privées.

Catalogue d'exposition Jean Fautrier. Matière et lumière Informations pratiques :

 Exposition Jean Fautrier. Matière et lumière, jusqu'au 20 mai 2018.

 Musée d'art moderne de la Ville de Paris (MAM) : 11, avenue du Président Wilson - Paris 16e

 Plein tarif : 12€. Tarif réduit : 10€

 Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermeture des caisses à 17h15). Nocturne le jeudi jusqu'à 22h (expositions uniquement, fermeture des caisses à 21h15). Fermé les jours fériés

 Catalogue d'exposition Jean Fautrier. Matière et lumière, éd. Paris-Musées


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris