Exposition Jardin infini. De Giverny à l'Amazonie - Centre Pompidou-Metz

Une exposition présentée au Centre Pompidou-Metz (18 mars-28 août 2017)

Publié le jeudi 27 avril 2017



Essentiellement contemporaines, les oeuvres rassemblées dans l'exposition du Centre Pompidou-Metz décrivent un jardin expérimental, obscur, chaotique et imprévisible.


jar1.jpgHilma af Klint, The Birch [Le Bouleau], 1922 © The Hilma af Klint Foundation
Le jardin est demeuré une source d'inspiration fertile tout au long du XXe siècle et continue d'exercer pour certains artistes une attraction profonde.

Le jardin fascine, non pas tant pour ses vertus nourricières, curatives et ornementales que pour la subversion qu'il génère.

jar2.jpgJean Dubuffet, Jardin au sol, 1958 © Fondation Dubuffet/ADAGP, Paris
Essentiellement contemporaines, les oeuvres rassemblées dans l'exposition décrivent un jardin expérimental, obscur, chaotique et imprévisible.

Au-delà de l'espace clos et ordonné, le jardin envisagé par l'exposition est celui des passions privées : trouble, licencieux et indiscipliné. Lieu de résistance et de dissidence, du raffinement le plus exquis comme de l'exubérance sauvage, il devient un laboratoire biologique, éthique et politique.

jar3.jpgPierre Huyghe, Nymphéas Transplant, (Fall 1917), 2014. Courtesy de l'artiste © Adagp, Paris, 2016
La première partie de l'exposition envisage la nature sous l'angle d'un printemps métaphorique. Germination, floraison et dégénérescence suggèrent les cycles auxquels le monde est soumis : l'étape hivernale est la promesse de révolutions à venir.

La seconde partie du parcours fait sortir le jardin hors de lui-même. De même que la lisière entre le jardin et la forêt s'estompe, la distinction entre la nature et la culture s'abolit, la différence entre l'indigène et l'étranger se brouille.

Des artistes contemporains revisitent ces phénomènes de transplantation et de colonisation, en portant un regard critique sur les motivations économiques et politiques qui les sous-tendent, ainsi que sur leur impact environnemental
et humain.

Informations pratiques :

- Exposition Jardin infini. De Giverny à l'Amazonie, jusqu'au 28 août 2017.

 Centre Pompidou-Metz : 1, parvis des Droits-de-l'Homme, Metz

 Ouvert tous les jours, sauf le mardi.

 Tarif modulable en fonction du nombre d'espaces d'expositions ouverts le jour de la visite. : 7€ / 10€ / 12€z

 Catalogue d'exposition Jardin infini. De Giverny à l'Amazonie, éd. Centre Pompidou-Metz

Commissaires d'exposition : Emma Lavigne, Directrice, Centre Pompidou-Metz. Hélène Meisel, Chargée de recherches et d'expositions, Centre Pompidou-Metz.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions en régions

Voir tous les articles de la rubrique Expositions en régions