Exposition Félix Vallotton - Grand Palais, Paris

Une exposition présentée aux Galeries nationales du Grand Palais, Paris (2 octobre 2013 - 20 janvier 2014)

Publié le mardi 01 octobre 2013



Le Grand Palais présente une rétrospective de l'oeuvre de Félix Vallotton (1865-1925), un artiste unique, proche des nabis, mais qui garde sa vie durant un style à la fois très personnel et résolument moderne.


valloton-1.jpgFélix Vallotton, L'Enlèvement d'Europe, 1908, Berne, Kunstmuseum Bern, don du professeur Hans R. Hahnloser © Kunstmuseum Bern
Félix Vallotton (1865-1925) est un artiste à cheval sur deux siècles, sur deux cultures. Né en Suisse, il s'est formé à Paris, à la fameuse Académie Julian, où il se lie d'amitié avec les artistes post-impressionnistes et nabis.

Son style reconnaissable entre tous se distingue par un aspect lisse, des couleurs raffinées, un dessin précis découpant la forme, des cadrages audacieux, des perspectives aplaties empruntées aux estampes japonaises et à la photographie.

valloton-2.jpgFélix Vallotton, La Blanche et la Noire, 1913 © Winterthour, Fondation Hahnloser/Jäggli, Villa Flora
Le Grand Palais offre, à travers cette importante rétrospective Félix Vallotton, une lecture transversale de son oeuvre. Elle met en lumière les motivations esthétiques, sociales et politiques de l'artiste, ainsi que la personnalité complexe de l'homme.

Le parcours présente dix thèmes, au sein desquels les oeuvres sont regroupées par affinité thématique plutôt que par genre ou ordre chronologique : Idéalisme et pureté de la ligne au Perspectives aplaties au Refoulement et mensonge au Un regard photographique au « La violence tragique d'une tache noire » au Le double féminin au Erotisme glacé au Opulence de la matière au Mythologies modernes au C'est la Guerre !

valloton-5.jpgFélix Vallotton, L'Homme poignardé, 1916, Winterthour, Kunstmuseum Winterthour, don du Dr Arthur Hahnloser, 1917 © Schweizerisches Institut für Kunstwissenschaft, Zürich / photo Jean-Pierre Kuhn
L'exposition offre au public non seulement les chefs-d'oeuvre les plus connus de Vallotton, mais aussi des tableaux rarement ou même jamais exposés auparavant grâce à des prêts exceptionnels des musées suisses, à la richesse de la collection du musée d'Orsay mais aussi à la générosité des principaux musées américains et européens, ainsi qu'à celle de nombreux collectionneurs privés.

"Je retiens surtout de Félix Vallotton un regard sans concession et une férocité ancrée dans une réalité quotidienne qu'il restitue par une ligne s'inspirant pour beaucoup de la beauté parfaite d'Ingres, et sûrement des maniéristes italiens du XVIe (Bronzino, Parmigianino, Domenico Beccafumi), ces peintres qui ont utilisé la ligne serpentine, mais une ligne et des couleurs complètement déréglées. " Extrait du catalogue d'exposition, interview de Guy Cogeval par Isabelle Cahn.

Informations pratiques :

 Exposition Félix Vallotton, le feu sous la glace au Grand Palais, jusqu'au 20 janvier 2014

 Galeries nationales du Grand-Palais : 3, avenue du Général Eisenhower, entrée Clémenceau, Paris 8e

 Accès métro : Lignes 1, 9, 13 / Franklin- Roosevelt ou Champs Élysées-Clemenceau.

 Horaires : Ouvert au public du mercredi au samedi de 10h à 22h, le lundi et le dimanche de 10h à 20h. Fermeture le mardi et le 25 décembre.

 Tarif : 12€, tarif réduit : 8€

 Catalogue de l'exposition "Félix Vallotton, le feu sous la glace" au Grand Palais, éditions RMN.

Commissariat d'exposition : Isabelle Cahn, conservateur en chef au musée d'Orsay, Guy Cogeval, Président des musées d'Orsay et de l'Orangerie, la Fondation Félix Vallotton à Lausanne représentée par Marina Ducrey et Katia Poletti, conservateurs.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris