Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Exposition Cézanne et Paris, musée du Luxembourg - Expositions à Paris- DessinOriginal.com

Exposition Cézanne et Paris, musée du Luxembourg

Une exposition présentée au Musée du Luxembourg, Paris (12 octobre 2011au 26 février 2012)

Publié le mardi 18 octobre 2011



Cézanne, le peintre de la Provence, séjournera durant sa vie tout autant en région parisienne qu'en Provence, à savoir quelque vingt ans, et sur près de mille tableaux inscrits au catalogue raisonné du peintre, plus de trois cent cinquante sont a priori réalisés dans le Nord.


Paul Cézanne (1839-1906)Femme nue (Léda II ?), 186-1890 ? (Rewals : 1885-1887) © Von der Heydt-Museum Wuppertal
Paul Cézanne (1839-1906)
Cézanne a 21 ans lorsqu'il arrive dans la capitale en 1861 pour devenir peintre, après que son ami Zola l'eut pressé de le rejoindre pour «mener la vie d'artiste».

Paris, où l'académisme s'impose par le Salon, est alors le lieu de la révolte et de l'avant-garde. Durant ces années d'études, il s'approprie les traditions anciennes et modernes.

Du Louvre, dont Pissarro dit vouloir la destruction, Cézanne fait son « Ecole ». Il s'y précipite, carnet de croquis en mains, dès son arrivée à Paris. Il y retourne tout au long de sa vie artistique pour nourrir son regard des chefs d'oeuvres et pour garder la main en copiant un motif, une figure dont l'attitude inspirera un Baigneur ou une Baigneuse. «Le Louvre est le livre où nous apprenons à lire», écrit-il à Emile Bernard un an avant sa mort. L'exposition présente plusieurs de ces études.

À Paris, Cézanne se confronte tout autant à la tradition qu'à la modernité. Il trouve les «formules» de la nouvelle peinture avant de les exploiter en Provence.

Paul Cézanne (1839-1906)La rue des Saules à Montmartre, Vers 1873-1874 © Collection particulière
Paul Cézanne (1839-1906)
"D'une certaine façon, Cézanne à Paris, à la différence de Cézanne en Provence qui reste viscéralement attaché à son motif, fût-il celui de la montagne Sainte-Victoire, apprend à écarter de sa peinture ce qui pourrait la dater, la définir, la circonscrire à un lieu. " Extrait du catalogue, Denis Coutagne, commissaire de l'exposition.

Après la Commune, dont Paris sort traumatisée, Cézanne cherche une distance avec la grande ville. Il rejoint Pissarro du côté de Pontoise et s'installe plus d'une année à Auvers-sur-Oise. Le peintre quitte l'atelier, travaille sur le motif, éclaircit sa palette et s'astreint à la technique divisionniste adoptée par ses camarades qu'on va bientôt appeler «impressionnistes». C'est pour aussitôt s'en écarter et construire ses toiles par la couleur.

Durant les quinze dernières années de sa vie, Cézanne connu des amateurs pourrait rester en Provence. Pourtant, il continue de revenir à Paris, fuyant les mondanités, il part méditer, le pinceau à la main, dans le silence et la solitude, à Chantilly, sur les bords de la Marne, à Fontainebleau et à Marlotte. Plus que jamais l'eau de la rivière, les lisières des forêts, les clochers de village lui permettent «de bonnes études en présence de la Nature».

A partir de 1895, les expositions se succèdent jusqu'à sa consécration du Salon d'automne de 1904. C'est donc aussi à Paris qu'il imprimera sa marque dans l'art moderne : l'avant-garde le considèrera comme un précurseur, "notre père à tous", selon la formule de Picasso.

cezanne-3.jpg Informations pratiques :

 Exposition Cézanne et Paris, jusqu'au 22 février 2012.

 Musée du Luxembourg : 19, rue de Vaugirard - Paris 6e.

 Accès métro : Saint-Sulpice, Odéon / RER B : Luxembourg. .

 Ouvert au public tous les jours de 10h00 à 20h00, nocturne le vendredi et le samedi jusqu'à 22h00. Fermeture le 1er mai.

 Tarifs : 12 € - Tarif réduit : 7.50 € - Gratuité aux moins de 13 ans.

 Catalogue d'exposition "Cézanne et Paris", éd. RMN.

Commissariat général : :Gilles Chazal, directeur du Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris. Commissariat scientifique : Maryline Assante di Panzillo, conservateur au département des peintures, Petit Palais, Musée des Beaux-arts de la Ville de Paris. Denis Coutagne, conservateur en chef honoraire du patrimoine ; Président de la société Paul Cézanne.



Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris

Vos annonces
Mots clés