Exposition Affiches cubaines. Révolution et Cinéma

Une exposition présentée au Musée des Arts Décoratifs, Paris (31 octobre 2019 — 2 février 2020)

Publié le mardi 21 janvier 2020



Le Musée des Arts Décoratifs présente l’âge d’or de l’affiche cubaine des années 1960 et 1970. Longtemps méconnue en raison du blocus et de l’isolement de Cuba, cette école stylistique commence tout juste à sortir du huis clos dans lequel elle s’est construite.


L'exposition propose d’explorer l'effervescente production graphique de Cuba à travers 300 affiches. Elle permet de découvrir et de comprendre l’éclosion de cette grande école d’affichistes et de suivre, à travers elle, l’histoire de l’État insulaire.

Pendant la période Révolutionnaire, et avec l’interdiction de la publicité commerciale par Che Guevera, alors ministre de l’industrie (1961), l’affiche devient politique et culturelle. Les affiches politiques cubaines trouvent leur inspiration dans les événements historiques de la Révolution et mettent en avant ses figures héroïques

L’affiche culturelle est presque exclusivement liée au cinéma, le 7e Art devient pour Fidel Castro, l’un des principaux outils d’éducation du peuple pour mener à bien sa politique culturelle. Le cinéma devient le plus important commanditaire d’affiches, et impose très rapidement un style qui favorise la naissance d’une École. Elle s’impose sur la scène internationale avec René Azcuy Cardenas, Niko, Eduardo Munoz Bachs ou encore Antonio Reboiro comme principaux représentants.

Désormais considérée comme un instrument de propagande, l’affiche doit procurer du plaisir et éduquer à l’art. Les affichistes de l’époque puisent alors leur inspiration dans les courants artistiques contemporains : le pop art, le psychédélisme ou encore le cinétisme. À la différence de nombreux pays communistes dans lesquels l’affiche devait obéir au dictat esthétique du réalisme socialiste, Fidel Castro prône une liberté totale sur le plan formel, voyant dans ce médium une « manifestation visuelle de grand format mise à la portée du peuple qui ne fréquente ni musée ni galerie ».

Avec l’effondrement du bloc soviétique en 1980, Cuba entre dans une grave crise économique et la production d’affiches connaît un arrêt brutal. De petits groupes de designers se forment pour créer librement mais il faut attendre les années 2000 pour voir arriver une nouvelle génération d’affichistes cubains qui renoue avec une pratique résolument expérimentale et artistique.

Informations pratiques :
• Catalogue d'exposition Affiches cubaines. Révolution et Cinéma, éd. Musée des Arts Décoratifs
• Musée des Arts Décoratifs : 107, rue de Rivoli - 75001 Paris
• Ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusqu'à 21h
• Plein tarif : 11 € - Tarif réduit : 8,5 €.
• Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries. Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95

Commissariat d'exposition : Amélie GASTAUT, conservatrice en chef, collections Design graphique/Publicité


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris