Berenice Abbott, photographies au Jeu de Paume

Une exposition présentée au Jeu de Paume, Paris (21 février - 29 avril 2012)

Publié le lundi 16 avril 2012



Le Jeu de Paume poursuit son travail de mise en lumière des femmes photographes du XXe siècle. Avec Berenice Abbott, la ville est au coeur de l'exposition : alors que le krach boursier secoue l'Amérique des années 1930, ses images de New York témoignent de sa fascination pour un territoire urbain en pleine mutation.


Berenice Abbott (1898-1991)Vue de nuit, New York, 1932 (c) Ronald Kurtz / Commerce Graphics.
Berenice Abbott (1898-1991)
Connue pour avoir révélé l'oeuvre d'Eugène Atget, Berenice Abbott, qui voulait se consacrer à la sculpture, se révèle être une grande photographe de la matière, de l'espace et de la lumière.

Dévoilant, pour la première fois en France, les différentes étapes de sa carrière, cette rétrospective propose plus de 140 photographies, des ouvrages originaux et une série de documents inédits.

Passant du portrait à l'architecture puis à la prise de vue scientifique, l'exposition dévoile les multiples facettes de l'oeuvre d'Abbott, souvent réduite à quelques images.

Si Berenice Abbott (1898-1991) a pratiqué la photographie tout au long de sa vie, trois périodes distinctes rythment sa carrière. Venue à Paris au début des années 1920, formée par Man Ray avant d'ouvrir son propre studio, elle entame avec succès une carrière de portraitiste. Une série de portraits d'artistes, écrivains et dramaturges français ou américains en exil, révèle les liens de la photographe avec les milieux d'avant-garde artistiques et intellectuels.

Berenice Abbott (1898-1991)Jean Cocteau avec un revolver, 1926. Ronald Kurtz / Commerce Graphics.© Berenice Abbott / Commerce Graphics Ltd, Inc.
Berenice Abbott (1898-1991)
L'exposition présente également une part importante du projet le plus connu de la photographe, Changing New York (1935-1939), lancé par l'administration américaine
dans le contexte de la crise économique qui touche le pays. Conçue à la fois comme une documentation sur New York et une oeuvre artistique, cette vaste commande gouvernementale montre les changements de la métropole, en saisissant la structure urbaine et les contrastes entre l'ancien et le moderne.

Enfin, au cours des années 1950, Berenice Abbott réalise pour le Massachusetts Institute of Technology (MIT) un corpus d'illustrations sur les principes de la mécanique et de la lumière. Mêlant ambition pédagogique et recherche esthétique, ces images abstraites et expérimentales font écho aux photogrammes des années 1920.

Berenice Abbott a consacré toute sa carrière à interroger les notions de photographie documentaire et de réalisme photographique. Montrant la richesse de cette démarche, la rétrospective présentée par le Jeu de Paume permet d'exposer à la fois l'unité et la diversité de sa production photographique.

Informations pratiques :

 Exposition Berenice Abbott, photographies, jusqu'au 29 avril 2012

 Jeu de Paume : 1, place de la Concorde - 75008 Paris

 Ouvert le mardi (nocturne) : 12h - 21h, du mercredi au vendredi : 12h - 19h, et le samedi et dimanche : 10h - 19h

 Plein tarif : 8,5 euros. Tarif réduit : 5,5 euros. "Mardis jeunes" : entrée gratuite pour les étudiants et les visiteurs de moins de 26 ans, le dernier Mardi du mois, de 17h à 21h.

 Catalogue d'exposition: Berenice Abbott, photographies, éd. Hazan.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris