Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Antoine Wiertz, peintre du mouvement romantique belge du XIXe siècle - Expositions Internationales- DessinOriginal.com

Antoine Wiertz, peintre du mouvement romantique belge du XIXe siècle

NAMUR (Belgique). Musée Félicien Rops (du 8 septembre au 30 décembre 2007)

Publié le jeudi 20 septembre 2007



Antoine-Joseph Wiertz (1806-1865) est une figure artistique quelque peu controversée du mouvement romantique belge. L'exposition replace l'artiste dans le contexte du 19ème siècle en le confrontant aux oeuvres de Rops, Spilliaert, Ensor, Khnopff, de Groux, Maréchal. Les peintures de Wiertz - Confidence, La Coquette habillée, La Liseuse de romans - prennent alors tout leur sens.


Le parcours de l'exposition répartit les oeuvres autour de trois thèmes - la femme fatale dans la peinture du XIXe siècle ; le miroir et la vanité : le cheminement vers la mort - permettant ainsi de les replacer dans le contexte culturel du 19ème siècle, empreint de romantisme et de symbolisme.

Antoine Wiertz, L'Attente, 1844, huile sur toile. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv.1933.Antoine Wiertz, L'Attente, 1844, huile sur toile. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv.1933.
Wiertz aimait le spectaculaire, peignant des toiles gigantesques où il épanchait son besoin de démesure (Les Grecs et les Troyens se disputant le corps de Patrocle), les sujets dramatiques ou les scènes d'effroi qui constituaient un implacable plaidoyer humanitaire (L'inhumation précipitée). Mais Wiertz était également l'auteur de nombreuses petites études rapidement brossées, de tableaux d'exécution raffinée et un homme de lettres à l'abondante production.

L'événement est inhabituel car l'artiste est peu exposé. Habituellement accrochées aux cimaises de leur musée à Bruxelles, les oeuvres d'Antoine Wiertz voyagent peu, en raison de leurs dimensions et des techniques picturales utilisées par le peintre qui ont largement fragilisé une partie de son travail.

Fernand Khnopff, Un sortilège, 1912, huile sur toile marouflée. Collection privée.Fernand Khnopff, Un sortilège, 1912, huile sur toile marouflée. Collection privée.
L'exposition a été rendue possible par la commémoration de la naissance d'Antoine Wiertz, il y a 200 ans, à Dinan dans la Province de Namur. Un deuxième accrochage à la Maison de la Culture de la Province de Namur, accompagne l'exposition et confronte l'oeuvre d'Antoine Wiertz à celle, déconcertante et provocante, du photographe américain Joel-Peter Witkin. Les correspondances entre les deux oeuvres ont amené les organisateurs à penser ce dialogue entre deux artistes que le temps sépare mais que le processus créatif rapproche.

Antoine Wiertz, La Liseuse de romans, 1853, huile sur toile. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv.1971.Antoine Wiertz, La Liseuse de romans, 1853, huile sur toile. Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, inv.1971.
Ces expositions permettent une mise en lumière de l'oeuvre de Wiertz dans le contexte du XIXe siècle et aportent une meilleure connaissance globale du peintre grâce aux thèmes variés abordés dans les deux lieux.

Belgique, Musée provincial Félicien Rops (9 septembre - 30 décembre 2007), 12 rue Fumal au 5000 Namur. Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi et le 25 décembre.

Belgique, Maison de la Culture de la Province de Namur (9 septembre - 30 décembre 2007), 14 av. Golenvaux au 5000 Namur. Ouvert tous les jours de 12h à 18h, sauf le 25 décembre.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions Internationales

Voir tous les articles de la rubrique Expositions Internationales