16th - 17th Painting

Home

    - View larger

    Philippe de Champaigne. Entre politique et dévotion

    Philippe de Champaigne est, avec son contemporain Nicolas Poussin, une figure unique de la peinture française : sa renommée a franchi les frontières de son vivant et son oeuvre, qui représente sans doute l’expression la plus accomplie du classicisme français, a profondément orienté l’évolution de la peinture du 17e siècle.

    22,00 €

    Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France


    Publisher - RMN
    Number of pages - 328
    Language - Français
    Model LIV_9782711852420
    Artist Philippe de Champaigne (Bruxelles, 1602 - Paris, 1674)
    Publisher RMN
    Number of pages 328
    Language Français
    Dimensions 240 x 280 millimètres
    Published en avril 2007

    Il s'agit de la première rétrospective internationale consacrée à Philippe de Champaigne (Bruxelles, 1602 - Paris, 1674) depuis l'exposition de 1952. Les oeuvres de collections privées et des plus importants musées américains, anglais, belges, français dont principalement le Louvre, restituent l'itinéraire spirituel et formel de l'artiste.

    Philippe de Champaigne est né dans une famille pauvre. C'est un élève de Fouquières, peintre paysagiste. Il arrive à Paris en 1621, où il travaille avec Nicolas Poussin à la décoration du Palais du Luxembourg, sous la direction de Nicolas Duchesne, dont il épousera la fille.

    Après la mort de son protecteur Duchesne, il travaille pour la reine mère, Marie de Médicis, ainsi que pour Richelieu. Il décore le palais du Cardinal, de dôme de l'église de la Sorbonne et d'autres bâtiments. C'est un des membres fondateurs de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture en 1648. Il tombe sous l'influence du Jansénisme. Après que sa fille paralysée fut miraculeusement soignée au couvent de Port-Royal, il peint le célèbre Ex-voto en 1662. Ce tableau représente la fille de l'artiste avec la mère supérieure Catherine-Agnès Arnauld.

    Son oeuvre est vaste, il a laissé nombre de tableaux religieux et de portraits. Influencé par Rubens au début de sa carrière, son style deviendra ensuite plus austère. A. Tapié, dir. du palais des Beaux-Arts, Lille. P. Lang, conservateur, musée d'Art et d'Histoire, Genève. N. Sainte Fare Garnot, conservateur en chef, musée Jacquemart-André, Paris.

    > Article

    > See details of the exhibition on ArtActu